“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Monaco reprend la main

Mis à jour le 13/05/2018 à 05:09 Publié le 13/05/2018 à 05:09
La joie de Fabinho est immense après avoir transformé le penalty de la gagne, synonyme de deuxième place.

La joie de Fabinho est immense après avoir transformé le penalty de la gagne, synonyme de deuxième place. J-F. Ottonello

Monaco reprend la main

Incroyable dénouement au Louis-II où un but tardif de Fabinho a permis à l'ASM de s'imposer pendant que Lyon perdait à Strasbourg. Monaco est deuxième !

C'est quoi, trois minutes dans une vie ? C'est une seconde de plus que le tube de Queen « We are the champions ». C'est fugace.

Hier, c'est le temps qu'il aura fallu pour que la saison de Monaco connaisse un bouleversement incroyable. Entre le but tardif de Fabinho sur penalty au Louis-II (91') et celui de Lienard, à Strasbourg, qui donnait la victoire aux Alsaciens contre l'OL (94', 3-2), s'est écoulé trois minutes.

Le temps d'une chanson.

Et tout a changé.

Troisième au coup d'envoi du match, Monaco est donc deuxième de Ligue 1 ce matin à l'aube de la dernière journée.

« Cette victoire me procure un sentiment de justice...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct