“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Monaco :

AS Monaco-Nîmes (1-1): les notes des joueurs monégasques

Monaco n'était pas prêt

Mis à jour le 01/04/2018 à 05:20 Publié le 01/04/2018 à 05:20
Comme l'an passé, Monaco s'incline en finale contre Paris. Au grand désarroi de Falcao et Raggi.

Comme l'an passé, Monaco s'incline en finale contre Paris. Au grand désarroi de Falcao et Raggi. AFP

Monaco n'était pas prêt

Balayés par le PSG (3-0), les joueurs de Leonardo Jardim sont complètement passés à côté de leur finale et s'inclinent lourdement comme l'an dernier

Les finales se suivent et se ressemblent pour Monaco, encore défait par le PSG dans le dernier acte de cette Coupe de la Ligue, comme l'an dernier (0-3). A l'instar de l'édition 2017, Monaco est passé complètement à côté de son match. Et dans les grandes largeurs. Bien loin des prétentions affichées sur les réseaux sociaux et dans la presse cette semaine avec le slogan préparé pour l'occasion : « We are ready ». Visiblement, Monaco ne l'était pas. Mais alors pas du tout. A l'image de cette première demi-heure catastrophique qui avait des relents du match contre Leipzig, en novembre, quand Monaco était au plus mal et s'était fait sortir de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct