“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

Monaco a le sourire

Mis à jour le 19/08/2016 à 05:14 Publié le 19/08/2016 à 05:14
Carrillo, Glik et Silva remercient les 200 supporters qui ont fait le déplacement.

Carrillo, Glik et Silva remercient les 200 supporters qui ont fait le déplacement. Epa/Maxppp

Monaco a le sourire

Conscients d'avoir marqué les esprits au Madrigal, les Monégasques attendent le match retour de mardi au stade Louis-II avec sérénité. Sans pour autant crier victoire trop vite

Comme à son habitude, Danijel Subasic est arrivé en dernier en zone mixte. Comme à son habitude, le portier croate s'est arrêté pour débriefer son match malgré les pressions d'un membre du staff. Un avion à prendre.

« On est allé chercher la victoire, c'est vraiment une très bonne chose. Sur la fin, Villarreal a poussé mais on a su rester en bloc », lâche le portier croate qui a vécu, globalement, une soirée tranquille. Il faut dire que les Monégasques se sont mis dans le sens de la marche après 120 secondes de jeu et ce penalty transformé par Fabinho.

« On a bien commencé et on a la chance de marquer très vite », rembobine Bernardo Silva. Et face à un adversaire qui jouait...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct