“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Leonardo Jardim: "Je n’ai pas aimé notre attitude, ça, il faut le changer"

Le match, le but en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'A...

Jemerson tétanisé, Chadli transparent... Voici les notes des Monégasques après l...

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

Monaco mené sur sa pelouse par Angers (0-1)

Ligue des Champions: l'AS Monaco prêt pour sa "remontada" face à Manchester City

Mis à jour le 15/03/2017 à 10:54 Publié le 15/03/2017 à 10:53
En route pour les quarts ?

En route pour les quarts ? Photo DR

Ligue des Champions: l'AS Monaco prêt pour sa "remontada" face à Manchester City

Défaits à l'aller (3-5), les Monégasques peuvent rendre leur saison encore plus sublime en éliminant Manchester City, ce soir, au Louis-II. Les Asémistes sont prêts pour leur remontée

Vers 23 heures, la saison de l'AS Monaco peut prendre un virage mythique en cas de qualification contre Manchester City. Une semaine après le désastre du Paris-SG à Barcelone, le football français peut relever la tête et bouter Josep Guardiola hors d'Europe, ce qui serait une première pour un club tricolore.

Autant le contexte médiatique français avait contribué à entretenir la culture du doute avant le retour au Nou Camp des Parisiens, autant on voit mal l'AS Monaco tomber dans le panneau.

Paris s'était présenté en Catalogne avec quatre buts d'avance mais avec la sensation qu'il s'agissait d'un fardeau, à l'inverse de Monaco qui s'avance avec deux buts de retard en donnant l'impression qu'il s'agit d'une force.

"Si on rentre la peur au ventre, on sera éliminé", lance Bernardo Silva. Le club de la Principauté n'est pas une institution clivante qui amène les gens à se réjouir de son malheur, au contraire.

"T'as qu'une envie, c'est de les supporter" avançait Edouard Cissé, hier, dans nos colonnes. Cette équipe, à défaut de s'appuyer chaque semaine sur un soutien populaire massif, a su rentrer dans le cœur des gens. Tout le monde aime voir jouer l'ASM et en football la notion de plaisir n'a ni couleur ni frontière. Cette saison ressemble au millésime 2003-2004 qui s'était terminé sur une finale de Ligue des champions.

A l'époque, déjà, Monaco avait dû remonter deux buts à domicile contre un grand d'Europe, c'était le Real Madrid des Galactiques. Au retour, dans un Louis-II bouillant comme il le sera ce soir, la bande à Deschamps avait laminé la maison blanche (3-1). Un tel scénario enverrait l'ASM en quart de finale pour la seconde fois en trois saisons.

Monaco ne doit pas oublier qu'il a trouvé le chemin des filets à trois reprises au match aller, trois buts qui doivent compter. On a du mal à imaginer Manchester City garder sa cage inviolée face à la force de frappe monégasque qui, cette saison, a marqué à chacun de ses matches à domicile.

"C'est une équipe qui a marqué plus de 120 buts, si vous prétendez savoir comment défendre pendant 90 minutes contre eux, c'est du suicide, avance Josep Guardiola. Donc le seul moyen de défendre, c'est de marquer plus de buts."

Il faudra penser à bien défendre et la suspension de Kamil Glik ne doit pas semer le doute. Mais doute-t-on quand on peut s'appuyer sur une équipe aussi jeune et talentueuse ? "Les deux équipes ne vont pas changer leur ADN pour cette rencontre, détaille Jardim. C'est un grand match, contre une grande équipe, on va en profiter." Et, pourquoi pas, le début d'une nouvelle épopée…


La suite du direct