“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

Ligue 1 : Monaco déroule à Lille à la pause (0-2)

Mis à jour le 10/09/2016 à 20:54 Publié le 10/09/2016 à 20:50
Les Monégasques mènent à Lille au moment de rentrer aux vestiaires.

Les Monégasques mènent à Lille au moment de rentrer aux vestiaires. AFP

Ligue 1 : Monaco déroule à Lille à la pause (0-2)

Monaco a parfaitement négocié sa première période, ce soir à Lille pour le compte de la 4e journée de Ligue 1.

Après le premier acte, les joueurs de Leonardo Jardim mènent (0-2) dans le Nord. Les réalisations du club princier sont venues de deux anciens Lillois. C'est d'abord Djibril Sidibé qui a ouvert le score sur un coup franc direct (2'). Adama Traoré a ensuite doublé la mise, seul au second poteau, après un très bon travail de Dirar (17').

Malgré son entame ratée, le LOSC est parvenu à se créer une énorme occasion. Sankharé a envoyé une reprise de volée sur la transversale de De Sanctis (34'), titulaire dans les buts monégasques.

Avec ce résultat et les scores actuels des autres rencontres de cette 4e journée de Ligue 1, l'ASM est provisoirement en tête du championnat, avec une longueur d'avance sur Bordeaux.


La suite du direct