“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

Leonardo Jardim: "On sort la tête haute"

Mis à jour le 09/05/2017 à 23:51 Publié le 09/05/2017 à 23:51
Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco.

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Leonardo Jardim: "On sort la tête haute"

L’entraîneur portugais de l’AS Monaco était fier de son équipe après cette défaite sur la pelouse de la Juventus Turin, ce mardi 9 mai, en demi-finale de Ligue des champions.

C’est une belle génération, avez-vous peur de voir vos joueurs partir ailleurs après la fin de cette aventure?

"On a fait une très belle campagne, je suis très heureux de l’image que nous avons montrée. On a débuté en TP3, on a fait les barrages, les phases de groupe et nous sommes arrivés sen demi-finale. Pour beaucoup de mes joueurs, c’était la première demi-finale de C1. C’est aussi une expérience de la vie, ils vont apprendre de ce genre de soirée. Je suis très fier de mon groupe."

La Juventus était-elle trop forte sur deux matches?

"Ce n’est pas un mauvais résultat de perdre 2-1, ici, c’est surtout à la maison que l’on a raté la qualification. La défaite chez nous a tué nos ambitions. On a donné plus de densité dans nos contacts, dans les duels. On a surpris la Juventus pendant 20 minutes, on a des opportunités mais on s’est exposé. Les contre-attaques de Turin nous ont fait mal. Après la pause, il fallait profiter de cette seconde mi-temps et on a réussi à profiter de l’instant pour marquer. On sort la tête de cette Ligue des champions."

>> LIRE AUSSI. Ligue des champions: Monaco éliminé par la Juventus

L’avenir sera-t-il doré pour votre équipe?

"Beaucoup de mes joueurs vont arriver à un gros niveau. Paulo Dybala, qui est le joueur le plus jeune de la Juve, a 23 ans, nous, on a des joueurs de 18, 20, 21 ans, dans 2-3 ans, ils auront grandi, je suis très confiant pour leur avenir. On a bien débuté le match mais on a manqué de réussite. Que ce soit chez nous ou ici, on a les occasions pour marquer des buts. C’est déjà la seconde fois que l’on rencontre la Juventus, l’équipe a progressé par rapport à celle de 2015. La Juve a plus d’expérience, et c’est ça qui change tout en Ligue des champions."

Le geste de Kamil Glik sur Gonzalo Higuain avait-il sa place dans une demi-finale de Ligue des champions?

"Je n’ai pas vu les images, je ne peux pas parler d’un geste que je n’ai pas vu."


La suite du direct