“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

Monaco mené sur sa pelouse par Angers (0-1)

AS Monaco-Angers: Golovin est titulaire pour la première fois

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Angers

Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année aux trophées Fifa

Leonardo Jardim: "On mérite de passer"

Mis à jour le 16/03/2017 à 06:54 Publié le 16/03/2017 à 06:53
Jardim, heureux et fier de son équipe.

Jardim, heureux et fier de son équipe. Photo Cyril Dodergny

Leonardo Jardim: "On mérite de passer"

Après l'exploit de son équipe face à Manchester City mercredi (victoire 3-1), Leonardo Jardim a savouré. Pour lui, l'ASM mérite amplement sa qualification en quarts de finale de la Ligue des champions.

Coach, comment était l'ambiance dans le vestiaire après cet exploit?
Tout le monde était très heureux. On a réussi à nous qualifier grâce à un gros match de notre part. On a réalisé une grande première mi-temps. On a fait un pressing tout-terrain, on a marqué deux buts. City n'a pas pu mettre son jeu en place. Si on analyse bien les deux matchs, Monaco mérite sa qualification. On a mieux joué que City.

Vous avez réalisé une première période de rêve. Est-ce la meilleure depuis que vous êtes sur le banc de Monaco?
Je ne sais pas. On a empêché City de toucher le ballon en première période. C'est ce qui s'est passé. Aucune équipe n'est capable de faire deux périodes avec une telle intensité. Je n'avais pas la profondeur de banc habituelle. Il manquait des attaquants. A l'aller, City avait eu beaucoup de chance.

Avant le match, vous aviez dit que votre équipe allait devoir marquer trois buts pour passer. Promesses tenues...
Je connais bien cette équipe de City. Je savais que ça allait être difficile de garder notre cage inviolée. Mais on a aussi de grands joueurs, la meilleur attaque du monde même. Les joueurs m'ont cru. C'est superbe. Ils peuvent fêter ça.

Est-ce le plus grand moment de votre carrière?
Ça fait partie des grands moments. La victoire à Arsenal fait également des grandes émotions. On réussit bien face aux Anglais (sourires). C'était un moment très intense. J'espère surtout que ce ne sera pas le dernier.

Après le crash du PSG, vous avez redoré l'image du football français.
Il y a deux ans, Monaco était déjà en quart de finale. Eliminer City, qui possède un grand entraîneur, des joueurs de talent, ce n'est pas rien. On représente la France en Coupe d'Europe. C'est une responsabilité. Je défends sans cesse notre championnat. C'est le moment de redireque la Ligue 1 est de grande qualité.

Qui craignez-vous en quart de finale?
Toutes les équipes sont fortes. Leicester et Monaco peuvent être considérés comme les plus prenables (sourires).


La suite du direct