“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Je m'entraîne de mon côté

Composez votre 11 de départ de l'OGC Nice pour le match retour contre le Lokomot...

Le match d'Europa League entre le Lokomotiv Moscou et l'OGC Nice pourrait être d...

Face à Lille, l'OGC Nice met en vente toutes les places au prix unique de 5 euro...

Marcel Mengucci. 	(DR)

Marcel Mengucci s'en est allé

Leonardo Jardim: "On a besoin de tout le monde pour atteindre nos objectifs"

Mis à jour le 08/02/2018 à 13:57 Publié le 08/02/2018 à 13:51
Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco.

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco. Photo Cyril Dodergny

Leonardo Jardim: "On a besoin de tout le monde pour atteindre nos objectifs"

A deux jours d’un déplacement à Angers (samedi, 20 heures), Leonardo Jardim s’est adressé à la presse pour faire le point sur son groupe amputé de Falcao (blessé), Keita Balde (suspendu) ainsi que de ses deux gardiens Subasic et Benaglio, tous les deux blessés.

Coach, vous allez vous déplacer à Angers avec un groupe réduit…
Balde est suspendu. Falcao, Traoré et Benaglio sont blessés. J’ai encore un doute sur Subasic, Ghezzal et Jorge, je ne sais pas encore s’ils seront aptes. Lemar et Diakhaby ne sont pas encore à 100% mais ils s’entraînent normalement.

Une semaine à un seul match, c’est une grande première en 2018.
Oui, c’est la première fois depuis janvier que l’on a autant de temps pour travailler. On a tourné la page de notre dernière semaine, on se projette sur Angers qui, n’est pas en forme en Ligue 1 mais qui va mieux depuis un mois. Ils ont retrouvé leur standard, c’est une équipe solide qui met beaucoup d’impacts, ça sera un match intense. On doit faire attention à l’intensité et gagner les trois points.

Vous avez beaucoup d’absents, est-ce un match facile à préparer?
On a besoin de travailler avec les présents, ce n’est pas un fait nouveau. C’est le lot de tous les entraîneurs. On a surtout fait de la récupération après un gros mois de janvier. C’était notre objectif premier, régénérer les corps.

Le retour de Thomas Lemar est forcément une bonne nouvelle pour la suite?
On a besoin de tout le monde pour atteindre nos objectifs. C’est forcément un plus d’avoir une option en plus comme le retour de Lemar. Mais la saison est encore longue, rien n’a changé malgré notre dernière semaine positive.

Falcao blessé, Balde suspendu, Jovetic sera-t-il votre avant-centre?
Oui, il peut jouer numéro 9. On a aussi la possibilité de mettre Diakhaby, et le jeune Pellegri, Sylla aussi peut être en pointe. Pellegri vient de nous rejoindre, il est très jeune mais j’aimerai le faire jouer un peu plus tard dans la saison, quand il aura bien appris comment on bosse, on fonctionne, mais vu les absences, on pourrait avoir besoin de lui plus rapidement. Sans doute en cours de match.

Jovetic a peu joué depuis son arrivée, où en est-il aujourd’hui?
Il a connu des pépins musculaires, des périodes où il a moins joué aussi, depuis la reprise, il est apte et enchaîne les séances d’entraînement mais aussi les bonnes sorties en match. Il a été bon contre Montpellier, intéressant quand il rentre contre Lyon. Il permet de mettre de l’impact dans la zone axiale du terrain, c’est aussi une grande qualité.

Contre Lyon, Youri Tielemans a terminé la rencontre à droite, c’est une option?
Il peut jouer à droite en 442 ou en 4231, il a les caractéristiques pour. Dans les faits, il a une frappe intéressante, une grosse qualité de passe aussi, c’est une option. Dans un 433, en excentré, c’est plus compliqué pour quelqu’un de son profil en revanche.

Votre calendrier est moins huppé dans les semaine à venir avec des équipes moins bien classées au menu (Angers, Dijon Toulouse), cela donne-t-il lieu à préparation différente?
Je l’ai dit à mes joueurs, les grosses équipes n’ont pas à regarder la couleur du maillot adverse. On ne doit se concentrer sur nous, notre jeu, notre niveau. On doit donc aller de l’avant en se focalisant sur notre propre niveau de jeu. C’est un manque de respect et de professionnalisme de penser qu’une équipe moins huppée sera un match plus facile. On ne fonctionne pas comme ça.

Rony Lopes sort d’un gros mois de janvier, jusqu’où peut-il aller?
Petit à petit, il augmente ses performances, c’est un jeune intelligent, qui a appris durant ses deux saisons en prêt, il a eu des difficultés au début chez nous. Il a réussi à gagner une place, il met plus d’impact, des stats en hausse, je suis content de lui, il évolue bien. J’ai toujours besoin de rester ambitieux avec mes joueurs, il peut faire plus, il doit progresser dans l’analyse du jeu, la prise de décision, la qualité technique, c’est un ensemble. Mais il progresse.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres