“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Angers

Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année aux trophées Fifa

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Leonardo Jardim: "Ce n’est pas facile de durer sur un banc dans ce milieu"

Mis à jour le 11/01/2018 à 13:42 Publié le 11/01/2018 à 13:41
Leonardo Jardim.

Leonardo Jardim. Photo Jean-François Ottonello

Leonardo Jardim: "Ce n’est pas facile de durer sur un banc dans ce milieu"

Alors que l’AS Monaco retrouvera Montpellier en demi-finale de la Coupe de la Ligue à la fin du mois, le club de la Principauté va disputer une première manche – en Ligue 1 – samedi à la Mosson (20h). Un déplacement qui coïncidera avec le 200ème match de Leonardo Jardim sur le banc de l’ASM

Coach, un point sur l’infirmerie avant le déplacement à Montpellier, samedi?
"Ça sera juste pour Carrillo et Falcao pour Montpellier, ce ne sont pas des grosses blessures mais ce sont des petites fatigues, il ne faut pas prendre de risques. Falcao s’est fait une petite contracture au mollet avant le match de Moulins. Il a besoin de repos pour ne pas forcer. Serrano et Adama Traoré ne seront pas aptes. Ils reviendront sans doute la semaine prochaine."

En janvier, vous allez disputer 8 matches en 25 jours en janvier, comment gérer une telle cadence?
"Comme d’habitude (rires). On a un effectif dense, avec des joueurs qui sont prêts pour jouer. On va changer des joueurs à chaque match, deux ou trois, pour avoir une composition optimale à chaque fois. On a resserré l’effectif, du coup on est plus concentré. Youri Tielemans revient dans le groupe, par exemple. On va avoir plus d’une vingtaine de joueurs pour composer un onze de départ très rapidement. On va encore faire partir un jeune gardien (Badiashile) et peut-être un jeune joueur, ça fera cinq joueurs, c’était notre idée de départ. Mboula? C’est peut-être mieux de le garder, c’est sa première année ici."

Qui peut jouer en pointe si Falcao et Carrillo sont blessés?
Keita qui a joué à ce poste à Lyon par exemple. Il y a Jovetic aussi, même si je le préfère en deuxième attaquant et le jeune Sylla qui peut jouer en pointe aussi.

Un mot sur Montpellier?
C’est une équipe avec un effectif équilibré, avec des joueurs de qualité. Ils sont organisés et ont toujours bien réussi contre les grosses équipes. Leurs latéraux sont très forts, c’est un mix entre jeunesse et expérience. C’est une équipe difficile à bouger. Le match de Coupe de la Ligue, fin janvier, sera différent, ce sont deux compétitions différentes, d’ici là on aura joué Nice, Lyon, Marseille. On aura le temps d’y repenser. On a un tel calendrier dans les semaines à venir qu’on ne se préoccupe que du prochain. Les centraux et les milieux axiaux peuvent enchainer tous les matches. Pour les excentrés et les attaquants, c’est plus compliqué d’enchainer car ils font plus de courses, d’accélérations, alors c’est plus fatiguant d’enchainer.

A Montpellier, il s’agira de votre 200ème match sur le banc de l’ASM. Qu’est-ce que cela vous inspire?
J’intègre le top 3 des entraîneurs du club en termes de matches dirigés (avec Arsène Wenger et Lucien Leduc). Ce n’est pas facile de durer sur un banc dans ce milieu. La moyenne c’est 40 matches, je ne suis pas trop mal (rires). Je suis très content d’atteindre les 200 matches, je suis très heureux ici.


La suite du direct