“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Monaco :

AS Monaco-Nîmes (1-1): les notes des joueurs monégasques

Le palais du dogue

Mis à jour le 22/09/2017 à 07:52 Publié le 22/09/2017 à 05:24
Rony Lopes, buteur contre Strasbourg samedi dernier au Louis-II.

Rony Lopes, buteur contre Strasbourg samedi dernier au Louis-II. Photo Jean-François Ottonello

Le palais du dogue

Prêté pendant trois ans à Lille (2014-2017), Rony Lopes va retrouver l'enceinte Lilloise. Sur le Rocher, le Portugais prend petit à petit ses marques après un parcours atypique

À 21 ans, Rony Lopes parle portugais, espagnol, anglais et français. Ce n'est pas rien pour un gamin qui était plutôt au dernier rang à l'école. Mais le parcours du milieu de terrain monégasque n'est pas anodin.

Né au Brésil d'une mère angolaise et d'un père brésilien, le petit "Rony" débarque à 4 ans au Portugal pour y rejoindre sa grand-mère. Autrement dit, le numéro 20 de l'ASM est ce qu'on appelle un citoyen du monde. Un garçon qui a déjà joué dans trois pays et connu cinq clubs à seulement 21 ans.

Le Monégasque ne sera d'ailleurs pas dépaysé en arrivant à Lille. Et pour cause, il vient de passer trois saisons dans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct