“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Kismet

La recrue star Aleksandr Golovin pourrait jouer ses premières minutes de la sais...

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Le match, les buts en vidéo, les stats... Ce qu'il faut retenir du choc OM-AS Monaco

Mis à jour le 29/01/2018 à 00:07 Publié le 28/01/2018 à 23:25
Florian Thauvin face à Fabinho.

Florian Thauvin face à Fabinho. Photo AFP

Le match, les buts en vidéo, les stats... Ce qu'il faut retenir du choc OM-AS Monaco

L'affiche de la 23e journée a tenu toutes ses promesses entre buts, spectacle et suspens.

Le match

Auteurs d'une superbe entame de match, les Monégasques ont été rapidement récompensés par un but de Baldé (4').

Sidibé a récupéré une passe mal appuyée de Dimitri Payet et tenté de servir son coéquipier. Freiné par Rami, le ballon a atterri dans les pieds du Sénégalais qui a trompé Mandanda en face à face.

La suite a été plus compliquée pour les joueurs du Rocher qui ont subi la révolte marseillaise, rapidement concrétisée par Adil Rami.

Après une montée salvatrice, il a égalisé de la tête à la suite d'un centre de Valère Germain repris par Florian Thauvin (7').

A la mi-temps, les deux équipes se sont quitté sur un score de parité, assez bien payé pour les visiteurs.

Le retour des vestiaires a été du même acabit.

Deux minutes ont suffit à Germain pour donner l'avantage à l'OM. Sur un coup-franc de Payet tiré au premier poteau, l'avant-centre s'est joué de Moutinho et Sidibé et a trompé Subasic de la tête (47').

Trop peu pour décourager des rouges et blancs déterminés qui sont revenus au score dans la foulée.

Fabinho, servi plein axe par Sidibé encore lui, se jouait de Rolando, Gustavo et Rami avant de glisser le ballon à la droite d'un Steve Mandanda impuissant.

La suite a été plus équilibrée et, malgré un but injustement refusé à Jemerson, les Monégasques ramenaient un bon point de ce déplacement, reprenant une unité sur Lyon, défait contre Bordeaux un peu plus tôt dans la journée.

Les buts

Baldé (4e): 0-1

Rami (7e): 1-1

Germain (47e): 2-1

Fabinho (51e): 2-2

Les stats

2 C'est la deuxième fois que Valère Germain crucifie ses anciens coéquipiers. Lors de sa première apparition avec Nice, le 8 août 2015, il avait déjà fait trembler les filets de Subasic. L'avant-centre est resté muet sur ses deux autres confrontations face à l'ASM.

73 Comme le nombre de ballons touchés par Djibril Sidibé, plus que n'importe quel autre Monégasque. Très actif sur son aile, l'international français a été à l'origine des deux premiers buts de son équipe et, malgré une absence de marquage sur le but de Germain, il a réalisé un match complet.

15 Le nombre de ballons perdus par Falcao sur les 36 qu'il a touchés. Trop peu pour le Colombien qui n'a quasiment pas pesé sur la défense olympienne.

1 C'est le nombre de point qui sépare les trois équipes qui bataillent pour le podium, derrière le PSG. Avec ce match nul, l'AS Monaco reste solidement accroché à sa place de quatrième (47 points), très près de ses concurrents, Marseille et Lyon (48 points). Derrière, Nantes est à dix points.

Le fait du match

Le but de Jemerson refusé.

Dans la foulée de l'égalisation de Fabinho, Jemerson a pensé donner l'avantage à son équipe en reprenant de la tête un coup-franc déposé par Ghezzal.

Mais Antony Gautier, l'arbitre de la rencontre, en a décidé autrement. Effectivement, son assistant a levé le drapeau pour signifier un hors-jeu alors que le Brésilien, contrairement à Almamy Touré, n'était pas en position illicite au départ du ballon.

L'homme du match

Fabinho: Il a sonné la révolte de son équipe grâce à sa belle percée à la 50' minute. Son but a refroidi le Vélodrome et permis surtout à son équipe de revenir à la marque. Dans le jeu, le milieu défensif n'a pas tout bien fait, mais sa détermination aura pesé en faveur de ses coéquipiers.


La suite du direct