“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La recrue star Aleksandr Golovin pourrait jouer ses premières minutes de la sais...

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Jemerson : "Monaco est un grand club européen qui sait mettre en avant les jeunes joueurs"

Mis à jour le 04/02/2016 à 17:03 Publié le 04/02/2016 à 16:51
La nouvelle recrue brésilienne Jemerson.

Jemerson : "Monaco est un grand club européen qui sait mettre en avant les jeunes joueurs"

La dernière recrue de l’AS Monaco, le Brésilien Jemerson, s’est exprimée pour la première fois face à la presse depuis son arrivée en Principauté.

Jemerson livre ses premières impressions depuis son arrivée.

"J’ai déjà rencontré mes coéquipiers, j’ai vite pris le chemin de l’entraînement et j’apprends à faire connaissance avec eux. A moi de rendre mon adaptation la plus facile possible pour apporter quelque chose à Monaco très rapidement".

Quant à son surnom "Blackenbauer" hérité au Brésil : "Ce sont les supporters brésiliens qui m’ont surnommé ainsi. C’est flatteur, forcément. Je suis un défenseur plutôt rapide, j’ai un bon placement et je suis assez technique".

Jemerson confirme qu'il a eu beaucoup de sollicitations: "Oui, j’ai eu de nombreuses propositions de clubs européens mais Monaco était la destination idéale. C’est un grand club européen qui sait mettre en avant les jeunes joueurs".

Et l'AS Monaco vue depuis le Brésil? "C’est le club qui a formé et révélé Thierry Henry. Petit, je le voyais évoluer en équipe de France. C’est le nom qui me vient tout de suite à l’esprit quand on évoque Monaco".


Interview à retrouver dans Nice-Matin du vendredi 5 février.


La suite du direct