“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Angers

Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année aux trophées Fifa

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Jardim, avant AS Monaco-Besiktas: "Seule la victoire nous intéresse"

Mis à jour le 31/10/2017 à 22:09 Publié le 31/10/2017 à 22:05
"Notre méthode, c'est que tout le monde travaille pour gagner, récupérer le ballon. Et c'est ce que je veux demain."

"Notre méthode, c'est que tout le monde travaille pour gagner, récupérer le ballon. Et c'est ce que je veux demain." Photo AFP

Jardim, avant AS Monaco-Besiktas: "Seule la victoire nous intéresse"

Dernier du groupe G avec un seul point en trois rencontres, Monaco va tout donner demain (18h) pour battre Besiktas sur ses terres à Istanbul: "Seule la victoire nous intéresse", a prévenu ce mardi l'entraîneur de l'ASM Leonardo Jardim.

Comment prépare-t-on un match où seule la victoire compte? Est-ce plus difficile?

Préparer un match comme cela, c'est toujours plus facile. Les joueurs sont des professionnels. On va faire les choses comme d'habitude. C'est un match clair, important et décisif pour notre qualification. Seule la victoire nous intéresse. Vous n'avez pris qu'un seul point sur les 3 derniers matches de Ligue des champions.

Qu'est-ce qui vous pousse à croire que la qualification est encore possible?

C'est ma quatrième année ici, à Monaco, et notre force, c'est de croire en nous, au groupe. Sinon, nous ne serions jamais arrivés en demi-finale de Ligue des champions l'année dernière et nous n'aurions pas remporté le championnat de France. Nous avons toujours besoin de croire en nous. Il y a encore trois matches (de groupe), c'est encore possible, mais nous avons besoin de croire en nous. Que faut-il améliorer en priorité par rapport au match aller contre Besiktas ? Le dernier geste, l'efficacité. A l'aller, c'était un match équilibré. Il faut marquer un but de plus que l'adversaire pour gagner les trois points.

Vos deux dernières victoires, contre Caen et Bordeaux, vous donnent-elles plus confiance?

Nous sommes en deuxième position en championnat, mais la Ligue des champions ne marche pas toujours bien. La confiance arrive avec le travail, l'entraînement. Pour gagner, il faut être en confiance. Psychologiquement, nous sommes un peu plus forts. Mais dans le foot, il n'y a rien à voir entre la Ligue des champions et le championnat. C'est un autre défi. Il faut être très concentré et faire un gros match pour qualifier l'équipe.

Avec Glik et Jemerson, avez-vous des raisons de penser que la défense de Monaco se solidifie?

La défense n'a pas pris de buts lors des deux derniers matches. Ce n'est pas seulement dû aux défenseurs centraux, mais à toute l'organisation défensive, au gardien, mais aussi aux milieux et aux attaquants.

Notre méthode, c'est que tout le monde travaille pour gagner, récupérer le ballon. Et c'est ce que je veux demain.


La suite du direct