“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Kismet

La recrue star Aleksandr Golovin pourrait jouer ses premières minutes de la sais...

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Frédéric Barilaro: "Ça fait du bien de gagner des titres"

Mis à jour le 21/05/2016 à 22:08 Publié le 21/05/2016 à 22:00
Les Monégasques, heureux!

Les Monégasques, heureux! Photo AFP

Frédéric Barilaro: "Ça fait du bien de gagner des titres"

L'entraîneur de l'équipe monégasque qui a remporté la Coupe Gambardella, samedi au Stade de France face à Lens 3-0, s'est dit fier de ses joueurs.

"C'est une victoire collective. Je ressens beaucoup de fierté pour les joueurs, pour le travail accompli par le club. Je suis très content pour tous les éducateurs. On a ressenti une très grande effervescence autour de cette finale. Plus qu'en 2011."

"Il y a toujours une part d'incertitudes dans un match et c'est pour ça qu'on l'a préparé du mieux possible, poursuit le coach. Lens est très bien entré dans la rencontre et il y avait deux trois choses à régler à la mi-temps. Ce qu'il fallait, c'est rester dans le concret au niveau des consignes. Ne pas trop jouer sur les émotions. Même si on menait au score à la pause, rien n'était fait."

"La Gambardella, c'est une vitrine"

Pour Frédéric Barilaro, "la Gambardella, c'est une vitrine. Le trophée le plus convoité de France chez les jeunes. Tous les meilleurs la jouent. En 2011 quand on gagne, il y avait Yannick Carrasco, Papi Mendy, Denis Appiah, Layvin Kurzawa, Valentin Eysseric etc. ça représente quelque chose. Cette année, on a réalisé une saison pleine en loupant le titre de très peu. Ce soir, on est tous un peu ému."


La suite du direct