“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Angers

Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année aux trophées Fifa

"Il ne faut pas baisser les bras": Leonardo Jardim optimiste avant le match AS M...

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Clément Turpin arbitrera la finale de la Coupe de la Ligue entre l'AS Monaco et le PSG

Mis à jour le 21/03/2018 à 17:40 Publié le 21/03/2018 à 17:39
Clément Turpin officiera "pour sa première finale" de Coupe de la Ligue.

Clément Turpin officiera "pour sa première finale" de Coupe de la Ligue. Photo AFP

Clément Turpin arbitrera la finale de la Coupe de la Ligue entre l'AS Monaco et le PSG

L'arbitre international Clément Turpin a été désigné arbitre de la finale de la Coupe de la Ligue entre Monaco et le Paris SG, le 31 mars à Bordeaux, rencontre lors de laquelle il pourra faire appel à l'assistance vidéo, a rappelé mercredi la Ligue de football professionnel (LFP).

"L'assistance vidéo à l'arbitrage expérimentée par l'arbitrage français depuis 18 mois est utilisée lors cette édition de la Coupe de la Ligue depuis les quarts de finale", rappelle la LFP sur son site internet mercredi.

Elle précise que Clément Turpin officiera "pour sa première finale dans la compétition" dont Paris est quadruple tenant du titre.

Il sera assisté de "Nicolas Danos et Cyril Gringore", Mikael Lesage sera le 4e arbitre du match.

Amaury Delerue "sera l'arbitre assistant vidéo et Nicolas Rainville, arbitre assistant vidéo auxiliaire", précise encore la LFP.

L'assistance vidéo à l'arbitrage, ou VAR, sera utilisée lors de la prochaine Coupe du Monde en Russie.

Elle porte uniquement sur quatre cas: valider ou refuser un but, attribuer ou non un carton rouge, analyser une action pouvant valoir penalty et corriger une erreur d'identification d'un joueur sanctionné.


La suite du direct