“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bahoken vient d'ouvrir le score : Monaco ne reviendra pas et signe un début de saison calamiteux... La faute à qui ?

Monaco sombre en silence

Leonardo Jardim: "Je n’ai pas aimé notre attitude, ça, il faut le changer"

Le match, le but en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'A...

Jemerson tétanisé, Chadli transparent... Voici les notes des Monégasques après l...

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

AS Monaco: tant qu’il y a Suba, tout va!

Mis à jour le 29/02/2016 à 10:12 Publié le 29/02/2016 à 09:53
Danijel Subasic, le mur

Danijel Subasic, le mur Photo AFP

AS Monaco: tant qu’il y a Suba, tout va!

Auteur d’une première période exceptionnelle, le portier croate a été le meilleur Monégasque

SUBASIC (7): une statue au Louis-II, voilà ce qu’il faut offrir à DanijelSubasic cette saison. A l’image de ses dernières sorties (Saint-Etienne, Troyes), il a permis aux siens de rester dans la partie en s’interposant cinq fois en première mi-temps ! Comme à la fête foraine, ils ont tous pris leur ticket : Bedoya (4’), Vizcarrondo (5’), Sigthorsson (9’, 15’) et Sala (25’). Colossal.

RAGGI (4): le «Pirate» a passé son temps à râler et à rattraper, comme un funambule, la moindre erreur. L’italien a joué sur un fil tout le match et n’a pas réalisé sa meilleure prestation en perdant beaucoup de ballons dans la relance (21 ballons perdus, le plus grand total chez les défenseurs monégasques).

CARVALHO (5): avec Sala et Sigthorsson il avait pas mal de muscles à surveiller. Mais il s’en est plutôt bien tiré. A l’expérience, comme on dit.

WALLACE (4): dans le dur sur les enchaînements rapides des Nantais, il a perdu beaucoup de duels de la tête contre Sigthorsson, avant de reprendre le dessus. Sans aucune élégance, il s’est imposé...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct