“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

AS Monaco: Subasic rayonne toujours

Mis à jour le 01/03/2016 à 05:07 Publié le 01/03/2016 à 05:07

AS Monaco: Subasic rayonne toujours

Auteur de deux performances solides contre Troyes, et dimanche à Nantes, le gardien croate est au sommet de sa forme pour le sprint final. De quoi donner le sourire à tout le monde

Contre Nantes, il fallait un Bedoya hors-jeu, pour battre Subasic à trois mètres de sa cage (71').

C'est dire la difficulté de la tâche. Si Monaco arrache la deuxième place pour un point, ne cherchez pas, il aura sûrement été pris à Nantes et on pourra remercier le gardien Croate.

Évidemment, c'est aller vite en besogne et mettre arbitrairement de côté la solidité défensive, toute relative, affichée à la Beaujoire. Certes, Monaco n'a pas pris de but, mais l'équipe a concédé beaucoup d'occasions.

« Heureusement que Subasic était présent. Quand il y a des matches comme à Nantes où on n'est pas très bien on peut lui faire confiance », avouait Fabinho. En connaisseur, Michel Der Zakarian approuvait : « Nous sommes tombés sur un grand gardien qui a fait les arrêts qu'il fallait, expliquait le coach nantais avant de souligner que ses joueurs y étaient aussi pour quelque chose : « nous avons frappé...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct