“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Nîmes

Kismet

La recrue star Aleksandr Golovin pourrait jouer ses premières minutes de la sais...

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

AS Monaco: Moutinho retrouve la lumière

Mis à jour le 29/03/2017 à 08:18 Publié le 29/03/2017 à 05:01

AS Monaco: Moutinho retrouve la lumière

Avec la suspension de Fabinho contre le PSG samedi, Joao Moutinho devrait retrouver une place de titulaire. Et ça tombe plutôt bien, le n°8 de l'ASM est dans une très bonne forme...

Moutinho n'est pas un habitué des backstages. Si l'international portugais est moins en vue cette saison, il n'en reste pas moins une pierre essentielle du système Jardim.

Sur le plan tactique, le coach portugais a troqué son système en 4-2-3-1 des saisons précédentes pour un 4-4-2 des familles qui fait merveille. A titre de comparaison, Mouti comptabilise 15 titularisations en L1 cette saison, là où l'an dernier il en affichait déjà 22.

A 30 ans, Joao Moutinho paye donc les pots cassés de cette révolution. Et il faut dire qu'au milieu de terrain, la place est serrée. La paire Fabinho-Bakayoko est l'une des meilleures dans l'entrejeu en Europe, et les deux lascars ne laissent que rarement leur place. A l'exception de... samedi, en finale de la Coupe de la Ligue. Le Brésilien sera suspendu pour affronter le PSG. Du coup, le Portugais devrait débuter.

Là où d'autres auraient tiré la tronche, tapé du poing sur la table en étalant aux yeux de tous un CV long comme le bras à coup...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct