“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Grandsir et N'Doram titulaires, Lemar sur le banc, on connaît le 11 de départ de...

Monaco - Atlético Madrid ce mardi soir: il reste des places

Tout ce qu'il faut savoir avant le match AS Monaco - Atlético Madrid

Sur quelles chaînes et à quel prix vous pouvez regarder le football à la télévis...

Benjamin Henrichs avant d'affronter l'Atlético Madrid en Ligue des Champions: "I...

AS Monaco: Germain l'enchanteur

Mis à jour le 05/08/2016 à 05:07 Publié le 05/08/2016 à 05:07
Valère Germain est sorti sous l'ovation du public princier après ses deux buts qui ont grandement contribué à la qualification face à Fenerbahçe.

Valère Germain est sorti sous l'ovation du public princier après ses deux buts qui ont grandement contribué à la qualification face à Fenerbahçe. Photo Jean-François Ottonello

AS Monaco: Germain l'enchanteur

Indésirable et prêté au Gym il y a un an, l'attaquant a signé un retour triomphant au Louis-II

Il y a deux ans, Radamel Falcao ne voulait plus entendre parler de la Ligue 1, de Monaco, du Louis-II et son ambiance feutrée. Mercredi soir, on a cru un moment qu'il allait embrasser le blason de l'ASM après son penalty inscrit.

Il y a un an, Valère Germain était prié d'aller trouver du temps de jeu à Nice, Leonardo Jardim lui préférant Lacina Traoré, Guido Carrillo ou dans un passé plus lointain le dénommé Matheus Carvalho qui se traîne désormais en D2 américaine.

Mercredi soir, le duo recomposé a envoyé Monaco en Coupe d'Europe à la plus grande joie de Vadim Vasilyev qui s'est présenté, tout sourire, face aux médias. Il faut dire que son équipe n'avait plus été aussi séduisante depuis des lustres, ce qu'il a le droit d'apprécier comme...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct