“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bahoken vient d'ouvrir le score : Monaco ne reviendra pas et signe un début de saison calamiteux... La faute à qui ?

Monaco sombre en silence

Leonardo Jardim: "Je n’ai pas aimé notre attitude, ça, il faut le changer"

Le match, le but en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la défaite de l'A...

Jemerson tétanisé, Chadli transparent... Voici les notes des Monégasques après l...

Monaco s'enfonce en silence, défait par Angers à domicile (0-1)

Après Neymar, le PSG veut toujours attirer Mbappé dans ses filets

Mis à jour le 07/08/2017 à 10:08 Publié le 07/08/2017 à 10:07
Kylian Mbappé.

Kylian Mbappé. Photo Jean-François Ottonello

Après Neymar, le PSG veut toujours attirer Mbappé dans ses filets

Selon nos informations, le PSG n'a pas abandonné l'idée de faire un coup double après Neymar malgré les menaces du fair-play financier et s'apprêterait à faire très prochainement une offre à l'AS Monaco pour sa pépite, Kylian Mbappé.

Le dossier pourrait encore prendre du temps, ce qui n'arrange personne et encore moins Leonardo Jardim. Le PSG pourrait formuler une offre à trois chiffres. Une offre qui pourrait faire céder l'AS Monaco? Le club de la Principauté s'était déjà montré ferme sur Fabinho face au PSG, alors sur Mbappé...

Manchester City, de son côté, n'a pas abandonné l'idée et compte sur les liens amicaux de Benjamin Mendy et Bernardo Silva pour faire les VRP de luxe.

Du côté de l'ASM, on aimerait bien que l'attaquant français se décide, dans un sens ou dans l'autre, plutôt rapidement.

En cas de départ du prodige, Monaco garderait au chaud la piste du jeune Danois Kasper Dolberg (Ajax Amsterdam). En attendant, Leonardo Jardim attend le 1er septembre avec impatience.


La suite du direct