“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Football > Après le titre, les supporters de l'AS Monaco rêve...

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Après le titre, les supporters de l'AS Monaco rêvent encore du podium

Mis à jour le 04/08/2017 à 18:33 Publié le 04/08/2017 à 17:00
Les supporters monégasques sont conscients de la difficile tâche qui attend leur équipe.

Les supporters monégasques sont conscients de la difficile tâche qui attend leur équipe. Photo Cyril Dodergny

La Ligue 1 reprend ses droits ce soir, l'AS Monaco ouvrant le bal à 20h45 face à Toulouse. Après la saison magnifique ponctuée par un titre, les supporters dévoilent leurs attentes... en baisse

L'an dernier, une troupe d'irréductibles Monégasques, portée par Leonardo Jardim, a marché sur la France et l'Europe.

Un titre de champion national, une élimination en demi-finale de Ligue des champions et une finale perdue en coupe de la ligue ont découlé de cette formidable campagne. À l'aube d'une nouvelle saison, tous les espoirs sont donc permis… sauf que les supporters s'attendent à une saison "légèrement" plus compliquée.

La concurrence est plus rude

C'est le premier argument avancé. Le PSG s'est considérablement renforcé cet été, avec, en têtes de gondole, le latéral brésilien Dani Alves et son compatriote Neymar, dont l'arrivée serait imminente.

"L'objectif est de finir sur le podium, idéalement deuxième. Pour le coup, je vois Monaco vraiment loin de Paris cette saison, avec une bonne dizaine de points d'écart", se risque Maxime, 30 ans et supporter de la première heure.

Si les voisins niçois continuent d'impressionner, d'autres clubs sont craints. "La concurrence est de plus en plus importante, avec le rachat d'équipes comme Lille ou Marseille. Il faudra maintenir un niveau d'exigence extrêmement élevé", prévient Stephan, Monégasque de naissance et qui suit les Rouge et Blanc depuis 1999.

Monaco s'est déplumé

Exit Bernardo Silva, Benjamin Mendy, Tiémoué Bakayoko ou encore Valère Germain, quid de Kylian Mbappé, Thomas Lemar et Fabinho ? "La perte de Germain est à mes yeux sous-estimée. Il apporte beaucoup par son implication et son humilité, explique Jean-Luc, né à Monaco et dont l'histoire d'amour avec l'ASM a démarré dans les années soixante. Concernant Mbappé, on ne peut pas retenir un joueur qui a envie de partir, ça peut casser la bonne dynamique. En cas de départ, il faudra trouver quelqu'un qui amène un plus." Une tâche peu aisée.

Pour compenser, les dirigeants monégasques ont misé sur la jeunesse, à l'image de Youri Tielemans, pépite belge de 20 ans. Pour l'accompagner ? Jordi Mboula, Soulhailo Meïté, Terence Kongolo… De jeunes talents bruts à polir en Principauté dont le nom n'évoque pourtant pas grand-chose aux supporters : "Tielemans a vraiment l'étoffe d'un titulaire, c'est la très bonne pioche de l'été, sourit Maxime. Pour le reste, je suis dubitatif. Mais quand on avait recruté Bakayoko il y a deux ans, c'était pareil, on ne pensait pas qu'il exploserait comme ça!"

Sans oublier la jurisprudence Bernardo Silva, arrivé incognito pour 15 millions d'euros en 2014, et revendu il y a un mois pour plus de 50 millions…

Tous espèrent revoir la même envie et le même spectacle cette saison, et cela commence dès ce soir avec la réception de Toulouse. Car même si la concurrence s'est renforcée et que le mercato monégasque a vu plus de départs que d'arrivée, l'AS Monaco a toujours plus d'un tour dans son sac et l'a prouvé la saison passée comme l'assure Stephan : "Le club a mis la barre très haute !"


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres