“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Après la défaite de Monaco contre l'Atlético, pour Jardim "c’était équilibré"

Têtes basses à la fin du match, les Monégasques ont ensuite reconnu du mieux dans leur jeu.

L'ASM loupe sa rentrée en classe européenne

Albert II sur la saison de l'ASM: "Je tiens à remercier M. Rybolovlev"

Mis à jour le 28/05/2018 à 21:02 Publié le 28/05/2018 à 21:02

Albert II sur la saison de l'ASM: "Je tiens à remercier M. Rybolovlev"

Bien sûr, il aurait préféré un meilleur parcours en Ligue des champions et ne pas vivre la déroute de l’ASM à Paris. Mais à part ça, le souverain juge que "le bilan de la saison est positif". C'est ce qu'il explique dans une interview exclusive accordée à Monaco-Matin.

Il est sans nul doute le plus fervent supporter de l’AS Monaco Football Club. Dès que son agenda – ultra tendu – le lui permet, il file au stade Louis-II pour assister à un match des Rouge et Blanc. Et là, dans sa loge princière, le souverain n’est plus le chef d’Etat monégasque. C’est un fan parmi tous les autres, écharpe bicolore autour du cou, qui vit son match pleinement, encourage son équipe, laisse exploser sa joie et sa colère, selon le déroulement de la partie.

Alors, quand, en fin de saison, on demande au prince Albert II de dresser les bilans, on parle tout autant au supporter qu’au "Patron", comme on le surnomme affectueusement en Principauté. «Le bilan de la saison 2017-2018 est positif», résume-t-il, dans un entretien réalisé mercredi dernier. Précision utile puisque, à ce moment-là, le maintien de Leonardo Jardim au poste d’entraîneur n’était pas encore confirmé.

Quel bilan tirez-vous de cette saison 2017-2018 qui n’a pas été des plus simples?
Il est positif....

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct