“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avant la cérémonie d'hommage, un défilé militaire terrestre et aérien depuis le boulevard Dubouchage par l'avenue Jean-Médecin jusqu'à la place Masséna. Et un passage d'Alpha-jets. Un défilé où les pompiers ont été ovationnés.

14 juillet : Ne pas laisser s'éloigner ce drame

Le blessé sur son lit d'hôpital avec son avocat, Me Jacques Salvaterra.

Je ne pensais pas qu'il allait me tirer dessus

VIDEO. Le lâcher de ballon en hommage aux victimes de l'attentat de Nice et les ...

12 photos pour résumer la journée d'hommage à Nice ce samedi

Une rixe à coups de couteau fait un mort à Nice

Voisines de la caserne des carabiniers du prince, la maman et ses deux filles étaient accros au haschich

Mis à jour le 09/11/2017 à 15:07 Publié le 09/11/2017 à 15:05
Incommodés par les odeurs de chanvre, les voisins ont alerté la Sûreté publique, qui est intervenue dans cet immeuble tout proche de la caserne des Carabiniers.

Incommodés par les odeurs de chanvre, les voisins ont alerté la Sûreté publique, qui est intervenue dans cet immeuble tout proche de la caserne des Carabiniers. Photo Jean-François Ottonello

Voisines de la caserne des carabiniers du prince, la maman et ses deux filles étaient accros au haschich

Une maman et ses deux filles tout juste majeures ont été jugées pour usage de stupéfiants, à leur domicile, un appartement du quartier des Moneghetti à Monaco. Elles écopent de peines de prison et d'amende avec sursis.

Qui n’a jamais fumé un joint? Ou respiré les exhalaisons pernicieuses d’herbe? De telles questions ne se posaient pas pour une mère quinquagénaire et ses deux filles d’une vingtaine d’années. Cette sorte de "famille pétard" avait une vie bien rangée. Mais mère et filles flirtaient pourtant avec l’illégalité en étant très portées sur la fumette.

Au point de transformer une pièce de leur logement en "fumerie de haschich", jusqu’à incommoder leurs voisins de l’immeuble Saint-Sébastien, situé dans le quartier des Moneghetti, qui se plaignaient des fortes odeurs de cannabis. Ils finiront par alerter la Sûreté publique…

Les trois prévenues ont comparu mardi devant le tribunal correctionnel pour détention et usage de stupéfiants. La mère a écopé d’une peine de douze mois d’emprisonnement avec sursis, placement sous le régime de la liberté d’épreuve pendant...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres