“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Non, un policier municipal n'a pas été agressé au cutter à Nice

"Tout était faux": comment un détective privé a découvert la vérité sur le gendr...

Un des forums les plus importants du dark web en France démantelé à l'issue d'un...

VIDEO. Les révélations choc d’un détective privé sur le meurtre de la milliardai...

Vous avez bouclé votre déclaration d'impôt? Attention à cette arnaque par téléph...

VIDEO. Avec les pisteurs-artificiers de La Foux d'Allos qui déclenchent des avalanches pour votre sécurité

Mis à jour le 08/03/2018 à 07:59 Publié le 08/03/2018 à 07:58
Les pisteurs-artificiers de La Foux d’Allos s’aventurent sur les crêtes instables du domaine du Pouret.

Les pisteurs-artificiers de La Foux d’Allos s’aventurent sur les crêtes instables du domaine du Pouret. Photo Eric Galliano

VIDEO. Avec les pisteurs-artificiers de La Foux d'Allos qui déclenchent des avalanches pour votre sécurité

Alors que de très grosses quantités de neige sont tombées sur les domaines, le travail de l’ombre des pisteurs-artificiers permet de sécuriser les pistes même si le "risque zéro" n’existe jamais.

Le Val d’Allos a du mal à s’extirper du brouillard... Et les skieurs de la station à sortir de leur lit. Ce matin encore, ils vont être réveillés par le bruit des "pétards".

Hélène Zamora, elle, est sur le pont depuis 4h30. Sa longue journée a débuté au dépôt d’explosif. La Foux en a déjà fait sauter plus de 800 kilos depuis le début de la saison. Et ce mercredi matin encore il va falloir procéder à de nouveaux tirs.

Dans la nuit de mardi à mercredi, vingt centimètres de poudreuse sont encore venus s’ajouter au mètre et demi de neige fraîche tombé ces derniers jours.

Une aubaine en cette période de vacances scolaires. A condition, toutefois, de purger les amas qui risquent de recouvrir les pistes d’un linceul blanc. "En cumul, il y a jusqu’à six mètres d’épaisseur au sommet", souligne Gérard Bracalli, le directeur des domaines skiables du Val d’Allos.

Mission Pouret

C’est pourquoi, dès la veille,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres