“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette pharmacie avait déjà été braquée en 2012. Le suspect avait, là encore, été interpellé. Son gérant a confié sa colère dans Nice-Matin vendredi.

La Trinité : le braqueur identifié... et interné

Le bilan encore provisoire du naufrage d'un ferry sur le lac Victoria fait état ...

Lester Laoagan vivait depuis plusieurs mois à Monaco, où cette photo a été prise, mais c'est à Paris qu'il a été retrouvé sain et sauf. 	(DR)

Lester Laoagan a été retrouvé vivant... à Paris !

L'incroyable épopée de cet homme retrouvé à Paris 37 jours après sa disparition ...

Plus de 170 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria, un survivant ...

Un employé d'hôtel licencié pour "une brosse à dents et des viennoiseries"

Mis à jour le 07/11/2016 à 18:36 Publié le 08/11/2016 à 06:48
Une cinquantaine de salairés a manifesté devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo.

Une cinquantaine de salairés a manifesté devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo. J.-F.O.

Un employé d'hôtel licencié pour "une brosse à dents et des viennoiseries"

Débrayage et mobilisation, lundi devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo de Monaco, après le licenciement d'un salarié qui avait tenté de sortir avec notamment un ustensile d'une valeur de "72 centimes".

Dans la manif, des brosses à dents au revers de la veste, un balais avec une brosse accrochée au bout qui rappelle elle aussi la brosse... C'est justement une brosse à dents qui a conduit, lundi, une cinquantaine de personnes devant l'hôtel Fairmont Monte-Carlo.

Les délégués du personnel, rejoints par le syndicat Hôtels cafés restaurants et celui des Cuisiniers, pâtissiers, tabliers bleus, ont débrayé et se sont mobilisés suite au licenciement d'un salarié du Fairmont Monte-Carlo pour "une brosse à dents et quelques viennoiseries mises à disposition du personnel", retrace Jean-Pierre Messy, le secrétaire général du syndicat des cuisiniers pâtissiers de Monaco. C'était le 6 octobre dernier.

Ce jour-là, Noureddine, un plongeur qui va sur ses 57 ans, finit son service. Celui qui travaille ici depuis 2005 trouve par terre "une brosse à dents jetable réservée aux clients d'une valeur de 72 centimes", selon Jean-Pierre Messy. Noureddine la met dans son sac. Il prend aussi quelques viennoiseries, qui, selon Jean-Pierre Messy et des salariés croisés lundi, peuvent être consommées par des employés. Comme il a faim et que sa voiture est garée à Beausoleil, il se dit qu'il mangera en route.

Sauf qu'au moment de quitter les lieux, on lui demande d'ouvrir son sac.

Un "simple contrôle de routine connu et accepté par tous les salariés", selon la direction. La brosse à dents est dedans. Le 13, le courrier tombe: licencié.

"Il n'avait pas du tout l'intention de voler quoi que ce soit", reprend Jean-Pierre Messy. Il demande "un geste humain", et "la réintégration" de Noureddine.


La suite du direct