“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Au moins 40 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria

Disparition inquiétante d'un ressortissant philippin à Monaco

Attention à cette nouvelle arnaque sur la Côte d'Azur... Les voleurs agissent (n...

Ce que révèlent les autopsies des corps retrouvés en décomposition à Beausoleil

Sœur de souffrance de Simone Veil, l'écrivaine et cinéaste Marceline Loridan-Ive...

Un cuisinier poignardé à mort dans un restaurant monégasque

Mis à jour le 25/02/2017 à 08:21 Publié le 25/02/2017 à 08:15
Le lieu où le drame s'est déroulé.

Le lieu où le drame s'est déroulé. Photo Michael Alesi

Un cuisinier poignardé à mort dans un restaurant monégasque

Un homme de 30 ans a été retrouvé gisant dans son sang, ce vendredi à 17h30, dans la cave du restaurant Pulcinella, rue du Portier à Monaco.

C'est un employé qui a fait la macabre découverte à son arrivée dans cet établissement italien sans histoire du Larvotto.

La Sûreté publique et les pompiers de Monaco, en arrivant sur les lieux, n'ont pu que constater le décès de la victime, une demi-heure plus tard. Il s'agit d'un Italien de 30 ans, employé comme cuisinier dans ce restaurant.

Un couteau a été retrouvé sur place, à côté du corps. L'auteur en aurait infligé plusieurs coups à la victime. Dans l'heure qui a suivi, un Italien du même âge s'est constitué prisonnier en Italie. L'auteur présumé du meurtre est un employé de salle du même restaurant. Un Italien du même âge que la victime.

Aux carabiniers de Bordighera, l'homme, qui présentait une plaie au bras, aurait indiqué, d'après le parquet général de Monaco, "qu’il venait de se battre avec un autre homme, employé dans le même restaurant que lui, à Monaco", et "qu’il ne savait pas s’il était encore vivant ou mort".

D'après un témoin, les deux hommes auraient eu un différend voici un mois.

Le corps de la victime a été enlevé peu avant 23 heures.


La suite du direct