“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la défunte, lors de son arrivée hier après-midi au palais de justice d'Aix-en-Provence avec ses deux avocats Gérard Baudoux et Thomas Giaccardi.

Pastor : l'un plaide coupable, les autres se disent innocents

Vous n'avez rien suivi à l'assassinat d'Hélène Pastor en 2014 à Nice? On rembobi...

À Gênes, la rue coupée en deux par l'effondrement du pont Morandi meurt à petit ...

Elle veut faire demi-tour et dévale les escaliers de la basilique au volant de s...

Intervention remarquée pour l'antigang, mercredi, au péage de Saint-Isidore.

Go fast stoppé sur l'A8 : une tonne de cannabis importée ?

Sécurité de l'aéroport : la sûreté nationale interrogée

Mis à jour le 09/04/2016 à 05:13 Publié le 09/04/2016 à 05:13
Quels sont les personnes et les objets qui circulent dans les convois des délégations étrangères exemptés de fouilles ?

Quels sont les personnes et les objets qui circulent dans les convois des délégations étrangères exemptés de fouilles ? F. F.

Sécurité de l'aéroport : la sûreté nationale interrogée

Après les révélations de « Nice-Matin », les « facilités » accordées aux délégations étrangères posent de nombreuses questions. Notamment dans le contexte terroriste actuel

Facilités, exemptions, faveurs. Quelle que soit la façon dont on les appelle, ces largesses accordées aux délégations étrangères, quand elles débarquent à l'aéroport de Nice, continuent de poser beaucoup de questions.

Rappelons qu'après les déclarations de Christian Estrosi jeudi sur ce sujet, votre quotidien a produit hier des documents exclusifs (1).

Ils indiquent clairement que l'État français octroie de très nombreuses « facilités » à des délégations majoritairement issues du Golfe Persique. Sur l'aéroport de Nice, elles sont ainsi exemptées de fouilles, d'inspection des personnes, ainsi que de contrôle des bagages. L'aéroport a refusé de commenter nos révélations.

Un exemple concret

Nice-Matin a ainsi produit, entre autres documents, la note signée par François-Xavier Lauch, directeur de cabinet, pour le compte du préfet des Alpes-Maritimes.

Datant du 22 février dernier,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct