“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Maurice et Aurélien Giovanacci, dont le garage du Mouriez a brûlé, avec le propriétaire de la maison où les jeunes locataires avaient imprudemment allumé un barbecue.

Incendie de Castagniers : le barbecue de la discorde

Roshan, la filiale de Monaco Telecom, se reconstruit après l'attentat de Kaboul ...

Hier, vers 9 heures, un feu s'est déclaré à proximité d'une propriété de la Promenade de la 1re-Division française libre (DFL) de Roquebrune. L'incendie s'est propagé dans la même zone boisée que la veille.

Nouveau combat contre les flammes à Roquebrune

PHOTOS. Un chien sauvé des flammes lors de l'incendie de Roquebrune

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

Quatre interpellations et une grande partie du butin récupérée après le braquage à Monaco

Mis à jour le 26/03/2017 à 14:04 Publié le 26/03/2017 à 12:04

Quatre interpellations et une grande partie du butin récupérée après le braquage à Monaco

Quatre personnes ont été interpellées samedi soir en France et à Monaco dans le cadre de l'enquête sur le braquage spectaculaire d'une bijouterie Cartier à Monaco et une grande partie du butin a été récupérée, a-t-on appris dimanche de sources proches de l'enquête.

Quelques heures à peine après le braquage, quatre hommes soupçonnés d'y avoir pris part étaient déjà interrogés par les enquêteurs. Un premier a été arrêté samedi "sans effusion" de sang, selon le parquet général de Monaco, dans la principauté, aussitôt après les faits. Deux autres ont été interpellés dans la nuit, toujours à Monaco, grâce au maintien du dispositif policier prolongé.

Enfin, une quatrième personne a été arrêtée en France, à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), une commune limitrophe de Monaco, et placée en garde à vue à Nice.

"On ne sait pas si c'est un membre du commando ou pas mais il présente des similitudes, on va essayer de déterminer son rôle exact", a indiqué une source proche de l'enquête à propos de ce 4e homme interpellé en France.

Grâce à ces arrestations, les policiers ont retrouvé "une grande partie" du butin, selon une autre source proche de l'enquête. Le montant total de ce butin n'a pas été communiqué et était toujours en cours d'estimation dimanche. L'opération devrait prendre du temps, en raison du grand nombre de pièces de joaillerie retrouvées par les enquêteurs.

Samedi, en plein après-midi, trois hommes, attendus par un complice dans une voiture, avaient braqué la bijouterie de luxe située au coeur de la principauté de Monaco. L'attaque s'était déroulée vers 15H40, place du Casino, dans le luxueux centre du quartier de Monte-Carlo qui abrite le célèbre établissement de jeux de la Principauté.

Bouclage de la principauté

La zone avait immédiatement été bouclée par les forces de l'ordre monégasques pour tenter de retrouver les quatre hommes. L'un d'eux était aussitôt arrêté et une arme récupérée. Selon la direction de la communication du gouvernement princier, celui-ci avait également avec lui une partie du butin.

"Le bouclage de la Principauté a également empêché toute fuite en voiture des deux autres individus et de leur complice qui les attendait avec un véhicule", s'était félicité samedi le parquet général qui devrait tenir une conférence de presse sur cette affaire lundi. Les touristes et clients avaient été confinés pendant une partie de l'après-midi dans le casino et les boutiques alentours, l'activité reprenant son cours normal vers 19H00.

La célèbre marque de luxe Cartier a déjà été la cible de braqueurs sur la Côte d'Azur: il y a un peu moins de deux ans, en mai 2015, quelques jours avant l'ouverture du festival de Cannes, la boutique Cartier de la Croisette avait été dévalisée.

Un homme dissimulé derrière un masque de personne âgée et armé d'un pistolet-mitrailleur avait réussi à pénétrer en fin de matinée dans la boutique, malgré le sas et la présence d'un vigile.
Le malfaiteur avait ensuite fait entrer deux complices aux visages masqués par des écharpes, tandis qu'un quatrième homme faisait le guet à l'extérieur.

Les voleurs étaient repartis avec des bijoux et des montres dans une mallette en cuir souple et un sac de la bijouterie, d'une valeur estimée à 17,5 millions d'euros.

Les braquages à main armée de bijouteries sont peu fréquents à Monaco, pourtant une haute place du luxe.

En 2012, tout de même, quatre Lituaniens armés avaient dérobé une cinquantaine de montres de collection, pour un montant total avoisinant les 200.000 euros, dans une bijouterie de la principauté. Arrêtés par la suite, ils ont été condamnés depuis à des peines allant de 5 à 13 ans de prison.

Il y a trois mois, c'était la bijouterie Graff, au Casino Monte-Carlo qui était la cible d'un braquage. Un homme, arme au poing, avait pris en otage une employé de la boutique. Il avait finalement été arrêté quelques minutes plus tard.


La suite du direct