“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avant la cérémonie d'hommage, un défilé militaire terrestre et aérien depuis le boulevard Dubouchage par l'avenue Jean-Médecin jusqu'à la place Masséna. Et un passage d'Alpha-jets. Un défilé où les pompiers ont été ovationnés.

14 juillet : Ne pas laisser s'éloigner ce drame

Le blessé sur son lit d'hôpital avec son avocat, Me Jacques Salvaterra.

Je ne pensais pas qu'il allait me tirer dessus

VIDEO. Le lâcher de ballon en hommage aux victimes de l'attentat de Nice et les ...

12 photos pour résumer la journée d'hommage à Nice ce samedi

Une rixe à coups de couteau fait un mort à Nice

Oubliée dans un TGV par des agents SNCF, une femme handicapée fait un détour de 1.000 km avant de rentrer chez elle

Mis à jour le 12/08/2017 à 12:10 Publié le 12/08/2017 à 11:06
Image d'illustration d'une personne en fauteuil roulant

Image d'illustration d'une personne en fauteuil roulant Photo DR

Oubliée dans un TGV par des agents SNCF, une femme handicapée fait un détour de 1.000 km avant de rentrer chez elle

Alors qu'elle avait pris le train à Vintimille pour se rendre à Grenoble, une jeune femme en fauteuil roulant a été oubliée dans le train par les agents de la SNCF. Au moment de sa correspondance à Avignon, personne n'est venu la chercher pour l'aider à descendre du wagon.

Un périple épuisant et stressant. Partie de Vintimille ce mardi, Emannuelle devait arriver chez elle à Grenoble vers 16 heures. Elle n'y est parvenue que 5 heures plus tard, au terme d'un détour de 1.000 km qu'elle raconte dans un billet sur son blog.

La jeune femme de 28 ans avait pourtant réservé le service "Accès plus" mis en place par la SNCF. Un service d'assistance pour les personnes à mobilité réduite.

Au départ, tout se passe comme prévu. Des agents en gare de Vintimille l'aident à monter à bord du train avec son fauteuil. Mais lorsqu'Emmanuelle arrive en gare d'Avignon TGV pour sa correspondance, il n'y a personne pour l'aider à descendre.

Des passagers descendent alors sur le quai pour chercher de l'aide. Personne. L'arrêt est court. Trois minutes. Pas assez pour alerter le personnel de la gare. "Et le train est reparti, sans arrêt, vers Paris Gare de Lyon, avec moi à bord", raconte Emmanuelle. 

"On apprendra que les agents avignonnais m’attendaient dans le hall de la gare", écrit-elle.

Arrivée à Paris, sa mésaventure a continué. Aucun agent SNCF n'avait été averti de sa présence. C'est un passager qui leur fera part de la situation. Elle sera finalement prise en charge avant de reprendre un autre train pour Grenoble. Elle arrivera à 20h42, au lieu de 16h08. Presque 5 heures plus tard et "sans même avoir vu la Tour Eiffel!"

Le détail de son parcours (en rouge, son détour):

Le détour d'Emmanuel
Le détour d'Emmanuel capture d'écran enrouelibre.fr

La jeune femme a reçu ce vendredi une lettre d'excuses de la part de la SNCF, qui invoque un "dysfonctionnement informatique, qui sera corrigé" et a promis une "compensation pour les désagréments et le retard subis".


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres