“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'incroyable épopée de cet homme retrouvé à Paris 37 jours après sa disparition ...

Plus de 170 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria, un survivant ...

Le bilan du naufrage sur le lac Victoria passe à 151 morts, l'espoir de retrouve...

Les plages et les piscines privées ont été meurtrières cet été. Une situation d'autant plus inquiétante qu'en cette fin de saison,  les postes de secours ferment les uns après les autres. Et le beau temps perdure pourtant, incitant à la baignade.

Huit morts de plus : terrible bilan des noyades de l'été

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont effectué un contrôle coordonné sur la basse, moyenne et haute corniche.

Moisson d'infractions sur la route menant à Monaco

Les deux frères grièvement blessés par balles sont décédés

Mis à jour le 06/10/2017 à 10:15 Publié le 06/10/2017 à 10:15
Les deux frères étaient connus des services de police.

Les deux frères étaient connus des services de police. Photo AFP

Les deux frères grièvement blessés par balles sont décédés

Deux frères de 26 et 28 ans ont été grièvement blessés par balles, jeudi 5 octobre en milieu de journée, dans la cité de la Grande Borne à Grigny, dans l'Essonne, a-t-on appris auprès du procureur d'Evry et de sources policières. Ils sont morts à l'hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les deux hommes avaient été touchés "au niveau de la tête" aux alentours de 12h30, jeudi, a indiqué un communiqué du procureur Éric Lallement.

Les deux victimes, frères, étaient connues des services de police. L'une pour des faits de "recel", "rébellion", "outrages", "vol" et "conduite sans permis"; l'autre pour "vol", "violences", "détention de produits stupéfiants" et "conduite sans permis", précise le procureur.

 

>> RELIRE. Deux frères grièvement blessés par balles, l'aîné est décédé

à partir de 1 €


La suite du direct