“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

L'événement sera reconduit l'an prochain.	(DR)

Concours des anciens de la police de Monaco

L'incendie de Roquebrune maîtrisé, 8.000m2 de végétation brûlés

5.000 m2 de végétation partent en fumée dans un incendie, de nombreux pompiers m...

Cette pharmacie avait déjà été braquée en 2012. Le suspect avait, là encore, été interpellé. Son gérant a confié sa colère dans Nice-Matin vendredi.

La Trinité : le braqueur identifié... et interné

Le premier anniversaire du 14-Juillet dévoilé

Mis à jour le 07/05/2017 à 05:12 Publié le 07/05/2017 à 05:12
Après des mois de concertation, le comité de la mémoire, présidé par Christian Estrosi, a rendu, vendredi matin, sa copie sur l'organisation du premier anniversaire du 14-Juillet.

Après des mois de concertation, le comité de la mémoire, présidé par Christian Estrosi, a rendu, vendredi matin, sa copie sur l'organisation du premier anniversaire du 14-Juillet. DR et V. M.

Le premier anniversaire du 14-Juillet dévoilé

Les grandes lignes de l'hommage de la Ville de Nice, qui aura lieu un an après l'attentat, ont été présentées vendredi matin. Avec concert, défilé et séquences émotion où les Niçois seront acteurs

Recueillement, communion d'esprits dans des rassemblements marqués par des gestes forts pour faire vibrer nos valeurs de la République : tel est le fil conducteur de l'hommage de la Ville de Nice qui sera rendu le 14 juillet, un an jour pour jour après le terrible attentat de la promenade des Anglais qui a fait 86 victimes et plus de 400 blessés.

Vendredi matin, autour des membres du Comité de la mémoire et des élus réunis dans la salle des fresques de l'hôtel de ville, Christian Estrosi, président de la Métropole et premier adjoint au maire, a dévoilé les grandes lignes de ce premier anniversaire. Le ton est grave, solennel, à la dimension de la douleur et des plaies toujours à vif, pour présenter le contenu de cette journée, intense en émotions, arrêté « après des mois de concertation » avec les familles des victimes. Pour que...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct