“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Au moins 40 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria

Disparition inquiétante d'un ressortissant philippin à Monaco

Attention à cette nouvelle arnaque sur la Côte d'Azur... Les voleurs agissent (n...

Ce que révèlent les autopsies des corps retrouvés en décomposition à Beausoleil

Sœur de souffrance de Simone Veil, l'écrivaine et cinéaste Marceline Loridan-Ive...

La nappe d’hydrocarbure "éliminée" des eaux du Larvotto, assure le gouvernement princier

Mis à jour le 28/03/2018 à 20:11 Publié le 28/03/2018 à 20:10

La nappe d’hydrocarbure "éliminée" des eaux du Larvotto, assure le gouvernement princier

Si l’on en croit le gouvernement monégasque, la nappe d’hydrocarbure qui s’est répandue lundi dans la baie du Larvotto ne serait plus qu’un mauvais souvenir.

"À la suite d’une fuite d’huile hydraulique survenue lors d’un problème technique à bord du navire Minar Sinan intervenant sur le site de l’opération d’urbanisation en mer, dans l’anse du Portier, une quinzaine de litres d’huile s’était propagée sur le site balnéaire du Larvotto le 26 mars", souligne un communiqué du gouvernement publié hier en début de soirée.

Lequel précise que "selon les éléments fournis par les opérateurs, l’huile utilisée est de type “BioBar 68” biodégradable".

Et de poursuivre: "L’irisation de la nappe s’est étendue sur environ 800m2 et s’est stabilisée au niveau du T central du Larvotto. La société Jan De Nul, propriétaire du navire Minar Sinan, a fait intervenir deux bateaux de la société Eco Tank afin d’éliminer la nappe. Cette opération s’est achevée vers 16h30 le 27 mars."

"La Direction des Affaires maritimes a constaté la disparition de l’irisation sur l’eau, ajoute le gouvernement princier dans son communiqué, et des prélèvements de contrôle de la qualité de l’eau ont été effectués par les opérateurs le 27 mars en fin d’après-midi après nettoyage de la zone et le 28 mars."

à partir de 1 €


La suite du direct