“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La moitié des huiles d'olive contrôlées ne sont pas conformes à la législation

La canicule de cet été a fait 1.500 morts de plus qu'une année normale

Procès Pastor: les très attendues dépositions des enfants de la milliardaire

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Au moins 40 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria

Jet-set, business, bunga-bunga... Qui est le "prince" accusé de viol par une mannequin durant le festival de Cannes?

Mis à jour le 05/06/2018 à 08:50 Publié le 05/06/2018 à 07:07
Le 7 mai, les deux «amis» se prennent en photo. Le Prince Tufan poste le cliché sur son compte facebook.

Le 7 mai, les deux «amis» se prennent en photo. Le Prince Tufan poste le cliché sur son compte facebook. DR

Jet-set, business, bunga-bunga... Qui est le "prince" accusé de viol par une mannequin durant le festival de Cannes?

Tufan M. est mis en examen pour viol et incarcéré à Grasse. Il maintient sa version : il n’y a eu ni viol, ni violence. La jeune femme, elle, a décrit à la police une scène cauchemardesque

Que s'est-il passé dans cet appartement de Cannes le 9 mai, vers 21h30? Les deux protagonistes livrent une version radicalement différente. Sofia, mannequin, Italienne d'origine marocaine âgée de 25 ans accuse de viol celui qui se fait appeler "prince" Tufan. Lui, assure que le rapport était consenti et que la jeune femme devenue hystérique s'est blessée toute seule. Placé en garde à vue, cet homme, né en Iran, est mis en examen pour viol et incarcéré à la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct