“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

L'événement sera reconduit l'an prochain.	(DR)

Concours des anciens de la police de Monaco

L'incendie de Roquebrune maîtrisé, 8.000m2 de végétation brûlés

5.000 m2 de végétation partent en fumée dans un incendie, de nombreux pompiers m...

Cette pharmacie avait déjà été braquée en 2012. Le suspect avait, là encore, été interpellé. Son gérant a confié sa colère dans Nice-Matin vendredi.

La Trinité : le braqueur identifié... et interné

Ivre, elle percute une femme sur le passage piéton

Mis à jour le 23/12/2016 à 05:04 Publié le 23/12/2016 à 08:56

Ivre, elle percute une femme sur le passage piéton

Avec les traditionnelles vacations judiciaires pour les fêtes de fin d'année, seuls les prévenus placés en détention provisoire comparaissent devant le tribunal correctionnel. Le dernier en date est une femme.

Le 19 décembre, vers 19 heures, cette Hongroise de trente-cinq ans était au volant d'une Smart, avec un taux d'alcool de 1.47 mg par litre d'air expiré quand elle a renversé une dame sur le passage protégé au niveau du rond-point de la Madone.

Les juges ont fait preuve de compréhension pour cette intempérante meurtrie dans ses chairs par la maladie, les traitements et les interventions. Elle a été condamnée à un mois d'emprisonnement avec le bénéfice de l'exécution fractionnée, soit quatre week-ends passés à la maison d'arrêt après la période festive. Plus une contravention à 45 euros.

Menottée, cette jolie blonde, designer à la recherche d'emploi, est triste et en larmes dans le box. Ce soir-là, elle a consommé plus de quatre verres de vodka pour oublier ce mal insidieux qui la ronge. Aux questions pertinentes du président Jérôme Fougeras Lavergnolle sur les faits, la prévenue n'omet aucun détail. "Je n'ai pas vu cette femme traverser. Elle était vêtue de sombre et il faisait nuit noire avec le mauvais temps. Je ne portais pas mes lunettes… Quand j'ai des soucis, et c'est le cas, je bois… J'ai déjà été condamné en France…"

"Ne pas augmenter sa détresse"

Si les conditions de circulation étaient particulièrement difficiles à l'heure mentionnée, le procureur Cyrielle Colle n'occulte pas la réalité. "C'est une situation très compliquée par la boisson, les médicaments, l'absence de lunettes, les interventions subies récemment… Mais la victime est engagée sur le passage protégé et Madame est en phase d'accélération! Les conséquences auraient pu être dramatiques. Je sollicite une peine de quinze jours de prison ferme et une contravention à 45 euros."

La défense, par la voix de Me Alice Pastor, allait émouvoir le prétoire au cours de sa plaidoirie. "Ma cliente est dans un état second. Le contexte est dramatique. Elle suit un traitement lourd après une opération terrible pour une femme. Les effets secondaires lui infligent une myopie. Alors, il y a des périodes où elle boit… C'est Noël! Elle devait partir auprès de ses proches pour se ressourcer. Ne la faites pas retourner à la maison derrière les barreaux. Elle est accessible à une peine lourde assortie du sursis. En cas de peine ferme, différez la sanction après les fêtes pour ne pas augmenter sa détresse…"

Le tribunal acquiescera et octroiera 800 euros à la partie civile afin de subvenir aux frais d'expertise.


La suite du direct