“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le bilan encore provisoire du naufrage d'un ferry sur le lac Victoria fait état ...

Lester Laoagan vivait depuis plusieurs mois à Monaco, où cette photo a été prise, mais c'est à Paris qu'il a été retrouvé sain et sauf. 	(DR)

Lester Laoagan a été retrouvé vivant... à Paris !

L'incroyable épopée de cet homme retrouvé à Paris 37 jours après sa disparition ...

Plus de 170 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria, un survivant ...

Le bilan du naufrage sur le lac Victoria passe à 151 morts, l'espoir de retrouve...

Incendies : ils sont les yeux des sapeurs-pompiers

Mis à jour le 10/08/2017 à 05:15 Publié le 10/08/2017 à 05:15
C'est au poste de la Revère, s'ouvrant sur un panorama fabuleux, que Medhi, prend ses quartiers d'été. Pour surveiller la vallée des Paillons à la recherche de fumées suspectes…

Incendies : ils sont les yeux des sapeurs-pompiers

Embauchés par le Département, dix-huit guetteurs se relayent, l'été, dans les neuf postes de vigie pour surveiller les secteurs à risques. Parmi eux, Medhi, musicien et guetteur à la Revère

Depuis le début de l'été, les Alpes-Maritimes sont classées en risque sévère, voire très sévère au niveau des feux de forêt. De fait, en à peine un mois, trois gros incendies sont à déplorer : Castagniers, le 17 juillet, avec 120 hectares calcinés, une semaine plus tard, Carros (91 hectares) où trois maisons ont été touchées par les flammes dont une totalement détruite, 17 personnes évacuées, puis mardi, Saint-Cézaire-sur-Siagne, au-dessus de Grasse, où le bilan provisoire fait état de 55 hectares détruits.

À l'origine de cette alerte rouge incendie, les températures caniculaires, conjuguées à un air très sec renforcé par un vent chaud à effet de fœhn soufflant sur une végétation particulièrement desséchée. « Il suffit de peu de chose, d'un mégot jeté au bord d'une route, d'un barbecue mal maîtrisé, pour que tout s'embrase » pointe...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct