“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce que l'on sait du décès des deux hommes intoxiqués au monoxyde de carbone en m...

À cinq autour de ce tout petit habitacle, la manœuvre n'est pas aisée, mais les pompiers de Monaco ont assuré.

Extraction sous tension devant les stands Ferrari

Le motard a percuté de plein fouet l'arrière d'une voiture, quelques mètres avant la bretelle de sortie de Menton. Le trafic a été très perturbé, dans les deux sens, une grande partie de l'après-midi.

Un motard tué sur l'A8 après avoir percuté une voiture à la sortie de Menton

Une dame âgée en fauteuil roulant sauvée d'un incendie par deux policiers

Ils abattent les murs de 7 cellules pour tabasser un détenu à la prison de Grass...

Elle a tiré sur le terroriste le soir de l'attentat de Nice, la policière héroïque honorée

Mis à jour le 03/04/2017 à 16:50 Publié le 03/04/2017 à 07:20
Un hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Un hommage aux victimes de l'attentat de Nice. Capture d'écran, clip « Nissa 14-juillet

Elle a tiré sur le terroriste le soir de l'attentat de Nice, la policière héroïque honorée

A l'occasion d'une conférence médicale à Monaco, le prince Albert II a salué le courage de Magali, la gardienne de la Paix de 34 ans qui a tiré sur le terroriste du 14-Juillet à Nice.

Au premier rang d'une conférence de l'Ambassador's club sur les avancées thérapeutiques sur le mal de dos, le prince Albert II de Monaco. Derrière lui, une femme de 34 ans, sans fard, cheveux tirés en arrière, jean's sombre et pull bleu marine.

«Mon héros 2016, c'est elle». En l'espace de quelques secondes, le docteur Philippe Brunner aura fait oublier tout de sa brillante conférence pour le plus émouvant moment. «Le 14 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais à Nice, vous avez tiré sur le terroriste alors au volant de son camion. Vous avez eu un courage exceptionnel. Vous veniez de courir avec deux collègues, des hommes, pour rattraper le véhicule, alors que vous veniez de vous faire tirer dessus à trois reprises. Les balles ne vous ont pas touchée. Vous avez atteint la cabine côté passager. Et vous avez tiré sur lui pour que cesse le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.