“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coup de filet antiterroriste: les cinq suspects mentonnais ont été transférés à Paris

Mis à jour le 09/11/2017 à 14:55 Publié le 09/11/2017 à 14:43
L'une des deux résidences mentonnaises où ont eu lieu les interpellations mardi matin.

L'une des deux résidences mentonnaises où ont eu lieu les interpellations mardi matin. Photo Michael Alesi

Coup de filet antiterroriste: les cinq suspects mentonnais ont été transférés à Paris

Les cinq hommes interpellés mardi sur la Côte d'Azur, lors d'une vague d'interpellations en France et en Suisse, ont quitté Nice ce jeudi par avion. Leur audition va se poursuivre en région parisienne.

Selon nos informations, les cinq suspects interpellés mardi à Menton ont quitté ce matin la caserne Auvare, à Nice, où ils étaient en garde à vue depuis mardi. En deux "vagues" successives, vers 7h du matin puis midi, ils ont été transférés vers l'aéroport Nice Côte d'Azur, pour être évacués à bord d'un avion du ministère de l'Intérieur vers Paris.

>> RELIRE. Coup de filet antiterroriste: qui sont les deux frères interpellés à Menton, qui se vantaient d'être allés en Syrie?

Parmi eux, deux fratries et un ex-légionnaire, âgé de 65 ans.

>> RELIRE. Qui sont les deux autres frères interpellés à Menton lors du coup de filet anti-terroriste?

Des enquêteurs niçois les accompagnent

Des enquêteurs de la brigade criminelle de la PJ de Nice, notamment la cellule antiterroriste, ont accompagné leur collègues de la SDAT (sous-direction antiterroriste), afin de poursuivre les auditions dans les locaux de la SDAT à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Les gardes à vue peuvent s'étendre jusqu'à quatre jours, voire six, dans le cas d'un risque d'attaque imminente. Mais à ce stade des investigations, leur durée ne devrait être "que" de 96 heures maximum.

Dans ce cas, les suspects pourraient être déférés vendredi ou samedi matin au parquet de Paris.

Une garde à vue levée, le suspect interné

Dix personnes ont été interpellées mardi en France et en Suisse, lors du démantèlement de cette cellule suspectée de préparer un attentat.

De source judiciaire, l'une des gardes à vue a été levée mercredi. L'état de santé du suspect étant jugé incompatible, il a été placé en hospitalisation d'office. Il ne s'agirait donc pas de l'un des Mentonnais de l'affaire.

A ce stade des investigations, les enquêteurs privilégient le scénario d'un projet d'attaque à la voiture-bélier, puis au couteau, fomenté lors de discussions sur la messagerie cryptée Telegram. Mais aucune certitude, à ce stade, sur la cible visée.

>> RELIRE. Coup de filet anti-terroriste: les suspects mentonnais projetaient un attentat à la voiture-bélier

Si certains médias ont évoqué la piste de Nice, aucun élément matériel, à ce stade, ne permettrait d'établir que la capitale azuréenne ou une autre ville des Alpes-Maritimes était plus particulièrement visée. Rien, sinon des suppositions, au regard du mode d'action "low-cost" envisagé par cette inquiétante cellule.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres