“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'incendie de Roquebrune maîtrisé, 8.000m2 de végétation brûlés

5.000 m2 de végétation partent en fumée dans un incendie, de nombreux pompiers m...

Cette pharmacie avait déjà été braquée en 2012. Le suspect avait, là encore, été interpellé. Son gérant a confié sa colère dans Nice-Matin vendredi.

La Trinité : le braqueur identifié... et interné

Le bilan encore provisoire du naufrage d'un ferry sur le lac Victoria fait état ...

Lester Laoagan vivait depuis plusieurs mois à Monaco, où cette photo a été prise, mais c'est à Paris qu'il a été retrouvé sain et sauf. 	(DR)

Lester Laoagan a été retrouvé vivant... à Paris !

Ce que l'on sait du triple homicide survenu ce dimanche matin sur la Côte d'Azur

Mis à jour le 02/09/2018 à 18:58 Publié le 02/09/2018 à 15:25
L'entrée de l'immeuble est toujours gardée par les policiers, ce dimanche après-midi.

L'entrée de l'immeuble est toujours gardée par les policiers, ce dimanche après-midi. Photo Franck Fernandes

Ce que l'on sait du triple homicide survenu ce dimanche matin sur la Côte d'Azur

Ce dimanche après-midi, vers 15 heures, la police scientifique était toujours à l’œuvre dans l’appartement trois pièces de 75m² situé au troisième étage du 112 boulevard Sadi-Carnot, au Cannet. Un quartier sous le choc après le triple homicide survenu ce dimanche matin.

Des policiers municipaux gardent toujours l'entrée de la "Résidence du square".

Le fils de 31 ans aurait tué ses parents de 60 et 78 ans, et sa sœur de 21 ans à coups de couteau.

>> RELIRE. Triple meurtre ce dimanche matin sur la Côte d'Azur, un suspect interpellé

Selon Fabienne Atzori, procureur de la République de Grasse, une deuxième séquence de constatations scientifiques a débuté vers 12h30. C'est la police judiciaire de Nice qui est chargée de l'enquête.

Garde à vue

Sur place, c’est l’émoi et la douleur. La famille, des Libanais,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct