“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"J'ai vu la voiture devant moi être engloutie dans un nuage": le récit glaçant d...

Axelle, Mélissa, Nathan, William... Qui étaient les quatre jeunes Français décéd...

Trois jeunes Anglais secourus par hélicoptère dans un canyon en crue lors d'une ...

Ce que l'on sait ce mercredi midi sur l'effondrement d'un viaduc qui a fait au m...

"J'ai cru qu'un poids lourd était tombé du pont": Alberto habite juste en-dessou...

Ce que l'on sait de l'attaque à la voiture-bélier qui a fait 10 morts à Toronto au Canada

Mis à jour le 24/04/2018 à 08:29 Publié le 24/04/2018 à 08:27
Le bilan provisoire fait état de 10 morts et 15 blessés.

Le bilan provisoire fait état de 10 morts et 15 blessés. Photo AFP

Ce que l'on sait de l'attaque à la voiture-bélier qui a fait 10 morts à Toronto au Canada

Le conducteur de la camionnette, qui a foncé dans la foule lundi 23 avril à Toronto causant la mort de 10 personnes, a agi de manière "délibérée" et les autorités privilégient dorénavant la thèse d'un acte isolé ne visant pas la "sécurité nationale" du Canada.

Que s'est-il passé? 

C'est vers 13h26 locales (17h26 GMT) que la police a été avertie qu'une camionnette blanche de location renversait des piétons en fonçant sur les trottoirs de la rue Yonge, à une heure de forte affluence et sous un grand soleil printanier.

Le conducteur a été arrêté 26 minutes plus tard, après avoir ensanglanté la rue Yonge sur environ un kilomètre. Cette rue commerçante est "l'une des plus fréquentées du pays", a relaté le chef de la police.

"Le conducteur faisait des zigzags, sur le trottoir, sur la chaussée, il continuait à rouler", a décrit à l'AFP Rocco Cignielli.

La camionnette s'est finalement immobilisée, l'avant de la carrosserie endommagé. Son conducteur, un homme corpulent, apparaît sur des images diffusées sur les réseaux sociaux, debout, au côté de la camionnette, faisant face avec agressivité à un policier armé.

Le chauffeur, qui semble alors pointer un objet vers le gardien de la paix avant de s'en débarrasser et de se faire menotter, n'était pas armé, a indiqué M. Saunders, chef de la police de Toronto.

Ces faits rappellent les modes opératoires d'attaques à la voiture-bélier dans plusieurs grandes villes, comme New York, Barcelone, Londres, Nice, Paris, Berlin ou Stockholm, où des éléments radicaux à bord de véhicules ont fauché mortellement des piétons.

Quel est le bilan humain? 

Le bilan provisoire fait état de 10 morts et 15 blessés. 

Une personne admise à l'hôpital est décédée, a-t-on appris dans la soirée, ce lundi. 

Qui est le conducteur? 

Rapidement arrêté, le chauffeur de la fourgonnette de location a été identifié comme étant Alek Minassian, âgé de 25 ans et originaire de Richmond Hills, en banlieue nord de Toronto, a relevé M. Saunders.

Peut-on parler d'attentat terroriste jihadiste?

"Cet acte semble clairement délibéré", a déclaré Mark Saunders. 

L'interrogatoire en cours du chauffeur devait permettre de déterminer "le mobile exact" du conducteur de la camionnette blanche, a indiqué la police.

"J'ai été profondément attristé d'apprendre l'attentat tragique et insensé survenu à Toronto", a déclaré le Premier ministre Justin Trudeau lundi soir dans un communiqué.

Le terme "attentat" employé en français par le Premier ministre ne suggère pas "une connexion terroriste de nature à menacer la sécurité nationale", a précisé à l'AFP son cabinet.

"Les informations disponibles à ce stade indiquent que cet événement ne semble aucunement lié à la sécurité nationale", a pour sa part déclaré le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, en laissant entendre qu'il s'agissait d'un acte isolé.

Il a souligné que cette conclusion était partagée par les différentes agences de sécurité et de renseignement du Canada.

à partir de 1 €


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres