“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

On trouverait sympa que vous le désactiviez.

En plus, vous pouvez désactiver votre adblock uniquement pour ce site.

Pourquoi ?
Pour continuer de découvrir l'actualité de vos villes.
Parce que la publicité permet à la presse de vivre.

Nice-matin s'engage à réduire les formats
publicitaires ressentis comme intrusifs.

Faits-Divers > Belvédère: l'autopsie accrédite la thèse de l'infa...

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Belvédère: l'autopsie accrédite la thèse de l'infanticide suivi d'un suicide

Mis à jour le 27/12/2016 à 18:51 Publié le 27/12/2016 à 18:49

Les deux femmes ont été retrouvées décédées par arme à feu.
Les deux femmes ont été retrouvées décédées par arme �...
Photo Frantz Bouton

C'est ce mardi matin qu'a été pratiquée à Nice la double autopsie sur les corps de Sylvie, 44 ans, et de sa fille Noémie, 17 ans.

Toutes deux avaient été retrouvées tuées par balles sur le même lit, le 23 décembre, dans leur résidence secondaire de Belvédère dans l'arrière-pays niçois.

Selon le procureur de la République de Nice, contacté par Nice-Matin, les examens médico-légaux semblent accréditer la thèse d'un infanticide suivi d'un suicide de la maman.

Ces nouveaux éléments devront être corroborés par l'enquête.

"Il résulte de l'autopsie que les décès ont bien été provoqués par l'usage de l'arme retrouvée à côté des corps", commente Jean-Michel Prêtre.

Les examens ont également révélé que l'adolescente "a vraisemblablement été touchée à deux reprises".

 L'enquête se poursuit

La maison étant fermée de l'intérieur, le parquet privilégiait depuis le début la thèse d'un infanticide suivi d'un suicide, sans fermer pour autant les autres pistes.

Ce terrible drame familial avait été découvert par le mari et père, travaillant et résidant à Monaco, inquiet de ne pas avoir de nouvelles depuis le début de la semaine.

L'enquête, menée par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Puget-Théniers, se poursuit donc.

Selon le procureur de la République elle s'oriente vers un "assassinat". Car le geste de la mère pourrait avoir été prémédité et organisé.

Les autorités judiciaires ont sollicité la coopération de la Sûreté monégasque, dans le cadre de la convention Franco-Monégasque d'entraide judiciaire, afin de pouvoir enquêter au domicile monégasque de la famille.

Plus d'éléments dans Nice-Matin du mercredi 28 décembre.

Recevez gratuitement l'information de Monaco-Matin dans votre boîte mail


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus