“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

L'événement sera reconduit l'an prochain.	(DR)

Concours des anciens de la police de Monaco

L'incendie de Roquebrune maîtrisé, 8.000m2 de végétation brûlés

5.000 m2 de végétation partent en fumée dans un incendie, de nombreux pompiers m...

Cette pharmacie avait déjà été braquée en 2012. Le suspect avait, là encore, été interpellé. Son gérant a confié sa colère dans Nice-Matin vendredi.

La Trinité : le braqueur identifié... et interné

Beausoleil : une vingtaine de véhicules encore vandalisés dans la nuit aux Moneghetti

Mis à jour le 07/01/2016 à 16:01 Publié le 07/01/2016 à 15:59
Une quarantaine de voitures ont été vandalisées avec vitres cassées à Beausoleil.

Une quarantaine de voitures ont été vandalisées avec vitres cassées à Beausoleil. Photo Cyril Dodergny

Beausoleil : une vingtaine de véhicules encore vandalisés dans la nuit aux Moneghetti

Une vingtaine de véhicules ont été vandalisés, pendant la nuit de mercredi à jeudi, dans le quartier des Moneghetti, à Beausoleil. Au total, une cinquantaine de véhicules ont été saccagés en une quinzaine de jours.

Une vingtaine de véhicules ont été vandalisés, pendant la nuit de mercredi à jeudi, dans le quartier des Moneghetti, à Beausoleil. Au total, une cinquantaine de véhicules ont été saccagés en une quinzaine de jours.

La série continue. Une vingtaine de véhicules ont été vandalisés, entre mercredi et jeudi, dans le quartier des Moneghetti, à Beausoleil.

En tout, une cinquantaine de véhicules garés sur la voie publique, dans des parkings privés, souterrains ou pas, ont été vandalisés depuis une quinzaine de jours.

Et dans l'esprit des fonctionnaires de la Brigade de sûreté urbaine du commissariat de Menton, chargés de l'enquête, il n'y a pas de doute : les dégradations sont un moyen, pas une finalité.

"Le vandalisme n'est pas l'objectif", assure un enquêteur.

Ce proche du dossier évoque encore "une vague, une volonté d’écumer le quartier" des Moneghetti.

Plus d'informations vendredi dans Nice-Matin

 


La suite du direct