“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'incroyable épopée de cet homme retrouvé à Paris 37 jours après sa disparition ...

Plus de 170 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria, un survivant ...

Le bilan du naufrage sur le lac Victoria passe à 151 morts, l'espoir de retrouve...

Les plages et les piscines privées ont été meurtrières cet été. Une situation d'autant plus inquiétante qu'en cette fin de saison,  les postes de secours ferment les uns après les autres. Et le beau temps perdure pourtant, incitant à la baignade.

Huit morts de plus : terrible bilan des noyades de l'été

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière ont effectué un contrôle coordonné sur la basse, moyenne et haute corniche.

Moisson d'infractions sur la route menant à Monaco

Attentat à Marseille: aucun lien trouvé pour l'instant entre le tueur et Daesh

Mis à jour le 06/10/2017 à 06:45 Publié le 06/10/2017 à 06:45
Le groupe Etat islamique a revendiqué à l'attaque survenue sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, dimanche 1er octobre.

Le groupe Etat islamique a revendiqué à l'attaque survenue sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, dimanche 1er octobre. Photo Luc Boutria

Attentat à Marseille: aucun lien trouvé pour l'instant entre le tueur et Daesh

Le Premier ministre Youssef Chahed a indiqué, jeudi 5 octobre, que l'enquête sur Ahmed H., le ressortissant tunisien ayant tué deux jeunes cousines à Marseille dimanche 1er octobre, n'avait jusque-là pas mis en évidence de liens avec des groupes "terroristes" en Tunisie.

"L'enquête est en cours, nous n'avons pas vraiment de liens aujourd'hui ou de preuve qui prouve l'attachement, quand cette personne était en Tunisie, avec des groupes terroristes ou Daesh", a-t-il déclaré à la presse.

Le Premier ministre tunisien était interrogé, à l'issue d'une rencontre avec son homologue français Édouard Philippe, sur l'attaque au couteau devant la gare Saint-Charles à Marseille, revendiquée par le groupe État islamique peu après les faits. Une revendication qui avait aussitôt posé question.

>> LIRE AUSSI. Attentat à Marseille: des vidéos jihadistes retrouvées dans le téléphone du tueur


La suite du direct