“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avant la cérémonie d'hommage, un défilé militaire terrestre et aérien depuis le boulevard Dubouchage par l'avenue Jean-Médecin jusqu'à la place Masséna. Et un passage d'Alpha-jets. Un défilé où les pompiers ont été ovationnés.

14 juillet : Ne pas laisser s'éloigner ce drame

Le blessé sur son lit d'hôpital avec son avocat, Me Jacques Salvaterra.

Je ne pensais pas qu'il allait me tirer dessus

VIDEO. Le lâcher de ballon en hommage aux victimes de l'attentat de Nice et les ...

12 photos pour résumer la journée d'hommage à Nice ce samedi

Une rixe à coups de couteau fait un mort à Nice

A l'origine de 16 feux dans la région, il brûlait la garrigue quand il "pétait les plombs"

Mis à jour le 12/08/2017 à 09:56 Publié le 12/08/2017 à 09:53
Les pompiers luttant pour éteindre l'incendie, qui s'était déclaré à Saint-Cannat.

Les pompiers luttant pour éteindre l'incendie, qui s'était déclaré à Saint-Cannat. Photo AFP

A l'origine de 16 feux dans la région, il brûlait la garrigue quand il "pétait les plombs"

Un jeune de 19 ans a été interpellé et placé en garde à vue le 9 août. Il est soupçonné d'être à l'origine d'une série d'incendies sur les communes d'Istres et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) entre les 25 mai et 24 juin derniers.

Le jeune homme a été mis en examen ce vendredi, à l'issue de sa garde à vue. Selon une source proche du dossier citée par Le Parisien, l'incendiaire se serait justifié en expliquant, lors de son audition, qu'il partait "brûler la garrigue lorsqu'[il] pétai[t] les plombs".

>> RELIRE. Un homme reconnaît avoir volontairement provoqué 16 incendies dans la région

Il a déclaré "venir d'une famille difficile, d'un milieu social défavorisé". Ainsi, ses actes criminels étaient pour lui "un exutoire".

Le jeune homme est soupçonné d'être responsable de la destruction de 120 hectares de forêts et de 10 voitures. Il aurait agi toujours selon le même mode opératoire: après avoir allumé un feu grâce à un briquet, des allumettes et un accélérateur de feu, il prenait la fuite "à pieds ou à vélo" avant l'arrivée des pompiers.

Ce sont les témoignages de riverains qui ont permis aux enquêteurs d'identifier le suspect. 

Il a été écroué au centre pénitentiaire des Baumettes, à Marseille, et encourt jusqu'à quinze ans de prison.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres