“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il escroquait une pensionnaire âgée dans une maison de retraite à Monaco

Elle s'étouffe avec une Knacki, ses parents portent plainte

Un homme se défenestre à Fréjus ce vendredi

13 photos qui montrent la violence de l'accident au péage de Saint-Isidore

Un camion fou, immatriculé en Roumanie, a pulvérisé le péage de Saint-Isidore jeudi après-midi sur l'A8 à Nice. Bilan: un mort et huit blessés.

Ce que l'on sait du terrible accident au péage Saint-Isidore sur l'A8

Le procès du marchand d'art qui aurait escroqué Rybolovlev s'ouvre jeudi à Monaco

Mis à jour le 22/09/2015 à 19:09 Publié le 22/09/2015 à 19:07
L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco.

L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco. Photo Cyril Dodergny

Le procès du marchand d'art qui aurait escroqué Rybolovlev s'ouvre jeudi à Monaco

La défense d'Yves Bouvier plaidera, jeudi à Monaco, la "nullité de procédure". Le Suisse avait fourni une fabuleuse collection de tableaux de maîtres au président russe de l'AS Monaco, Dmitry Rybolovlev.

L'avocat d'Yves Bouvier, maître Francis Szpiner, ira au combat jeudi en présentant à huis clos sa "requête en nullité de procédure" devant la Chambre du conseil de la Cour d'appel de Monaco (chargée d'examiner les décisions des juges d'instruction). Il sera secondé par François Baroin, qui troque pour l'occasion son écharpe de maire de Troyes pour sa robe d'avocat.

La décision sera mise en délibéré. Maître Szpiner entend dénoncer "une enquête préliminaire, empreinte de partialité, qui est un scandale judiciaire". "L'enquête a été faite avec un parti-pris systématique" en faveur du président de l'AS Monaco, assène-t-il en parlant d'un "empressement confinant à la servilité".

En face, la défense du Russe, chapeautée par maître Tetiana Bersheda, dénonce une pure "manoeuvre judiciaire" pour éviter le fond du dossier.

37 oeuvres d'art pour deux milliards de dollars

L'homme d'affaires suisse avait négocié 37 oeuvres d'art d'exception pour un montant de deux milliards de dollars pour le président de l'AS Monaco, via deux sociétés offshore appartenant aux filles du milliardaire. Jusqu'à la brutale rupture entre les deux hommes au bout de onze ans.

Yves Bouvier prétend avoir été attiré à Monaco dans un guet-apens par l'oligarque, le 25 février 2015. Attendu par la police monégasque, il a été mis en examen deux jours plus tard pour "escroqueries" et "complicité de blanchiment". Le Suisse avait été laissé libre contre une caution de 10 millions d'euros, finalement ramenée à 7,5 millions.


La suite du direct