“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Catastrophe de Gênes, Vigilance orages, Arnaque bitcoin: voici votre brief info ...

Refoulée d'une Handiplage, Elève d'une moto-école, Funérailles Gênes: voici votr...

Malgré son fauteuil roulant, une femme paraplégique de 32 ans se fait refouler d...

Le spectacle pyrotechnique a embrasé le ciel de la baie des Anges.

Nice renoue avec le feu d'artifice du 15-Août

Menacés de disparition, les petits pêcheurs méditerranéens cherchent des solutio...

"Une excellente nouvelle", la réaction du directeur général de Marineland après l'annulation de "l'arrêté Royal"

Mis à jour le 29/01/2018 à 15:30 Publié le 29/01/2018 à 15:13
Pascal Picot, nouveau directeur général du parc Marineland Antibes.

Pascal Picot, nouveau directeur général du parc Marineland Antibes. Photo Sébastien Botella

"Une excellente nouvelle", la réaction du directeur général de Marineland après l'annulation de "l'arrêté Royal"

Le parc Marineland peut souffler. Le conseil d'Etat a finalement décidé d'annuler un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité. La plus haute juridiction administrative juge que l'arrêté du 3 mai 2017 signé par l'ex-ministre de l'Environnement Ségolène Royal "a été pris au terme d'une procédure irrégulière".

Dès l'annonce de cette décision, Pascal Picot - le directeur général de Marineland - s'est exprimé via un communiqué de presse. Selon lui, c'est une "excellente nouvelle pour nos animaux et les parcs zoologiques de France". "Il est important que les modifications significatives de la réglementation qui s’applique aux animaux que nous hébergeons soient basées sur des faits scientifiques et soient adoptées conformément aux exigences légales"

Toujours selon ce communiqué, Marineland explique que le parc sera "heureux de collaborer avec le gouvernement et les autres experts afin d’examiner de quelle manière l’arrêté de 1981 pourrait être actualisé dans l’intérêt des animaux, de leur bien-être et de leur conservation, sur la base de faits objectifs et des meilleures pratiques professionnelles."

>> LIRE AUSSI. Le conseil d'Etat a tranché, l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et orques en captivité est annulé

 

à partir de 1 €


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres