“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Heure d'été ou heure d'hiver? Chaque pays de l'Union Européenne devra trancher a...

Après une carrière militaire et trois décennies au service de la Principauté, l'heure de la retraite a sonné pour le colonel Fringant.

Le colonel Fringant

Les reproches du préfet des Alpes-Maritimes à Benoît Hamon après sa rencontre av...

Une crème à base de placenta humain vendue en toute illégalité au congrès anti-âge de Monaco

Mis à jour le 06/04/2018 à 21:32 Publié le 06/04/2018 à 20:47
Une foule compacte s’amassait sur le comptoir, billets en mains pour s’arracher les flacons d’élixir humain à 80 euros pièce

Une foule compacte s’amassait sur le comptoir, billets en mains pour s’arracher les flacons d’élixir humain à 80 euros pièce Photo Jean-François Ottonello

Une crème à base de placenta humain vendue en toute illégalité au congrès anti-âge de Monaco

Dans les allées du salon anti-âge AWMC 2018, qui se tient à Monaco jusqu'à samedi soir, on trouve toutes sortes de produits pour rester jeune. Des substances pas toujours très autorisées… aux dépens des organisateurs et des autorités. A l'image de crèmes à l'extrait de placenta humain vendues par une société japonaise.

"Ce sont des extraits de pur placenta humain, uniquement de donneuses japonaises", explique un représentant de la Japan Bio Products Company (on vous aurait bien donné son nom, mais ce monsieur étourdi a préféré donner la carte de visite de sa collaboratrice).

Sur ce stand, où les billets de banque apparaissent plus vite que les pâquerettes au printemps, on trouve de drôles de produits, mais aussi de belles brochures dans lesquelles on apprend que Cléopâtre et Marie-Antoinette aussi avaient recours à cet organe temporaire produit durant la grossesse, pour entretenir leur légendaire beauté… C’est dire si c’est un sacré bon produit!

Cellules humaines à tartiner ou injecter

Disponible en injectable et en crèmes,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct