“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Heure d'été ou heure d'hiver? Chaque pays de l'Union Européenne devra trancher a...

Après une carrière militaire et trois décennies au service de la Principauté, l'heure de la retraite a sonné pour le colonel Fringant.

Le colonel Fringant

"Panama papers": le nom de Dmitry Rybolovlev apparaît dans le dossier

Mis à jour le 05/04/2016 à 15:51 Publié le 05/04/2016 à 15:49
L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco.

L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco. Photo Cyril Dodergny

"Panama papers": le nom de Dmitry Rybolovlev apparaît dans le dossier

Le président de l'AS Monaco aurait eu recours aux services du cabinet d'avocats Mossack Fonseca pour mettre de coûteuses oeuvres d'art hors de portée de sa future ex-femme au moment de son divorce

C’est un nom parmi beaucoup d’autres. Mais il résonne fort, à Monaco. Dmitry Rybolovlev, le président de l’AS Monaco, aurait lui aussi utilisé les services de Mossack Fonseca, selon plusieurs médias ayant épluché les fichiers provenant des archives du cabinet d’avocats basé au Panama.

Le milliardaire russe se serait servi d’une société écran établie aux Îles Vierges Britanniques pour dissimuler des actifs. Cette compagnie offshore aurait permis à l’oligarque de faire sortir de Suisse des œuvres de Picasso, Van Gogh, Rothko ou Monet, d'après le New York Observer.

>> LIRE AUSSI. "Panama papers": déjà des premiers noms liés à la Côte d'Azur

Au départ du dossier, il y a sa procédure de divorce, entamée en 2008. Sa femme d’alors, Elena, lui réclame plusieurs milliards de dollars. L’ancien magnat du potassium aurait alors cherché à mettre une partie de sa fortune hors de portée de sa future ex-épouse. Dont ces tableaux de maître, une partie de son importante collection d’art.

"Parfaitement légitime" selon l'entourage du patron de l'AS Monaco

Toujours selon les documents ayant fuité, celui que Forbes considère comme le douzième homme le plus riche de Russie aurait transféré la propriété des œuvres en question à la compagnie Xitrans Finance Ltd. Il aurait ensuite envoyé les toiles à Londres ou Singapour, notamment, en utilisant cette société écran.

Contacté par Nice-Matin, l’entourage de Dmitry Rybolovlev a précisé: "Comme elle l’a déjà indiqué par le passé, la famille Rybolovlev a mis en place ces structures de manière parfaitement légitime dans des buts de planification patrimoniale et de protection d’actifs. Par ailleurs, la création de ces structures est sans rapport avec le divorce des époux Rybolovlev puisqu’elle date de 2002, soit six ans avant le début de ladite procédure. L’utilisation de Xitrans Finance comme entité détentrice afin de constituer une collection d’œuvres d’art remarquables est parfaitement légitime et a été annoncée ouvertement dans de nombreuses publications internationales"

>> LIRE AUSSI. "Il n’a jamais fait usage de sociétés offshore afin de dissimuler ses actifs"


La suite du direct