“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Sauvons celles qui sont encore vivantes": l'appel de 88 personnalités pour lutt...

INTERVIEW. Shi Weiliang: "Huawei va encore embaucher en France, y compris à Soph...

Le tireur présumé Samine Said Ahmed (à droite) a toujours nié sa participation au double assassinat. Son avocat, Me Denis Fayolle, estime que le tireur, tel qu'il a été décrit par les témoins, est plus petit que son client.

Procès Pastor : des témoins nez à nez avec le tueur

35 personnes ont nettoyé l'amphithéâtre Alain Prado, parce que la nature est un patrimoine à préserver.

Tout doit disparaître !

Monaco : 1ère Journée des premiers secours

Le coût des inondations du mois d'octobre évalué à 780 millions d'euros

Mis à jour le 04/01/2016 à 05:10 Publié le 04/01/2016 à 05:10
À l'image du camping des Embruns à Biot, les dégâts sont immenses. 65 000 personnes ont été sinistrées en ce dramatique soir d'octobre.

À l'image du camping des Embruns à Biot, les dégâts sont immenses. 65 000 personnes ont été sinistrées en ce dramatique soir d'octobre. Sébastien Botella

Le coût des inondations du mois d'octobre évalué à 780 millions d'euros

Vingt et un morts, 65 000 sinistrés. Un terrible bilan. Trois mois après, environ 10 000 personnes sont toujours dans une situation très difficile. Et la facture globale ne cesse de s'accroître

Trois mois après les inondations de la nuit du 3 au 4 octobre dans les Alpes-Maritimes, la plaie reste béante. La vague de pluie qui s'est brutalement abattue sur la Côte d'Azur a emporté vingt et une vies, laissé sur le flanc des dizaines de milliers de sinistrés, touché l'économie de plein fouet.

La facture s'élève désormais, selon la préfecture, à près de 800 millions d'euros (lire par ailleurs).

Mais ces inondations sont avant tout un drame humain. Les déchirures intimes, les...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct