“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Fête de la musique, Décès au monoxyde de carbone, Enquête prison de Grasse: voic...

Pour embaucher plus de pompiers volontaires, un rapport préconise 43 mesures et ...

Comment Nice veut lutter contre le charançon rouge avec des insecticides bio

Isabelle Adjani: "Nous ne sommes pas des call-girls"

VIDEO. Brigitte Bardot et Rémi Gaillard réclament la vidéosurveillance dans les ...

Le conseil d'Etat a tranché, l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et orques en captivité est annulé

Mis à jour le 29/01/2018 à 15:22 Publié le 29/01/2018 à 14:51
Des dauphins à Marineland

Des dauphins à Marineland Photo FC

Le conseil d'Etat a tranché, l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et orques en captivité est annulé

Le conseil d'Etat a annulé l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité. Une "satisfaction" pour Marineland, le parc animalier d'Antibes.

Une bonne nouvelle pour Marineland qui ne manquera pas de provoquer la colère des associations. Le conseil d'Etat a annulé l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité "car il a été pris au terme d'une procédure de consultation irrégulière".

"Selon le conseil d’Etat, l’arrêté qui a été adopté par le précédent gouvernement n’a pas respecté les exigences procédurales et les limitations prévues par la loi", explique le communiqué publié par Marineland lundi. 

D'après le communiqué de Marineland, "la décision du Tribunal permet à Marineland et aux autres parcs zoologiques français de poursuivre leur mission auprès des cétacés présents dans les parcs, d’informer et de sensibiliser le public sur la conservation des espèces. Les parcs français seront également en mesure de poursuivre leur étroite collaboration avec les établissements zoologiques européens."

Cet arrêté paru le 6 mai au Journal officiel interdisait "la reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite".

À terme, cela pouvait marquer l'arrêt de la captivité de ces cétacés, avec l'objectif de "supprimer la souffrance animale". Le texte avait été modifié, durci, au dernier moment: une version précédente se contentait de prévoir un "contrôle étroit de la reproduction des dauphins", en fonction de "la configuration et la taille des bassins".

>> LIRE AUSSI. Une pétition recueille plus de 33.00 signatures contre Marineland: la direction s'insurge contre des "allégations"


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres