“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Marisa a ouvert sa porte et ses archives à Margaux Soumoy.

Frédéric Mitterrand sur les traces d'Hollywood à Gassin Une étudiante canadienne...

Andi Bitri incarne sur les réseaux sociaux un personnage loufoque, Gilles Bellâtre, accessoirement professionnel de santé comme lui.	(DR)

Médecine : pourquoi les étudiants broient du noir

Tu sais que tu as vécu à Menton quand..., une page web identitaire La Mentonnais...

Les parents d'élèves et le maire de Cabris devant l'école ce vendredi pour manif...

Christian Estrosi va proposer de nouveaux lieux d'implantation pour la prison de...

La médaille nationale de reconnaissance pour les victimes du terrorisme bientôt décernée

Mis à jour le 09/02/2018 à 12:33 Publié le 09/02/2018 à 12:33
Illustration.

Illustration. Photo AFP

La médaille nationale de reconnaissance pour les victimes du terrorisme bientôt décernée

Cette médaille sera attribuée aux Français et aux étrangers "tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger".

Ironie du sort, le décret du président François Hollande avait été signé le 12 juillet 2016. Deux jours avant l’attentat de Nice.

Il portait sur la création de la médaille nationale de reconnaissance visant à "manifester l’hommage de la Nation" aux victimes du terrorisme. Le décret a été publié au Journal officiel du 13 juillet 2016. 24 heures plus tard, un camion s’élançait dans la foule un soir de Fête nationale, sur la Promenade des Anglais.

Selon l’association "Promenade des Anges-14 juillet 2016", information confirmée par la Fédération nationale des victimes d’attentat (Fenvac), une réunion s’est tenue ce mardi 6 février au ministère de la Justice. Et ce, en présence des différentes organisations représentant les victimes d'attentats.

La méthodologie de mise en place de la médaille y a été confirmée.

Les personnes concernées sont invitées à se rapprocher dès maintenant de leur association pour constituer le dossier.

Qui pourra en bénéficier?

Cette médaille, attribuée par décret du président de la République, et qui pourra également être décernée à titre posthume, concerne les "Français tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger" ainsi que les "étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger contre les intérêts de la République française".

Elle est rétro active jusqu'en janvier 2006.

Selon Yassine Bourouais, président de Promenade des Anges, sont concernés les victimes endeuillées, les blessés, physiques et psychologiques.

Pour cette dernière catégorie, seuls seront pris en compte, selon l’association, ceux qui figurent sur la liste prolongée des victimes psychologiques.

Un critère principal pour y être inscrit: que la personne ait été reconnue victime par le fonds de garantie.

Dans les Alpes-Maritimes, on pense évidemment à l’attentat de Nice, mais sont également concernés toutes les autres victimes, celles du Bataclan, de l’attentat en Côte d’Ivoire, au Kenya, en Algérie, etc.

"Il ne faut pas sous-estimer l’importance de cette décoration qui n’est liée à aucun avantage financier. Beaucoup de victimes nous ont sollicité. C’est une reconnaissance de la Nation, et à ce titre c’est psychologiquement extrêmement important", souligne Yassine Bourouais.

À quoi va ressembler la médaille?

DR

Selon le décret de 2016, la décoration représentera "une fleur à cinq pétales marqués de raies blanches pour rappeler la couleur du ruban et chargée de cinq épis de feuilles d’olivier pour symboliser la valeur de la paix au sein de la République. Au centre, une médaille couleur argent bordée de bleu, avec l’inscription République Française et, au cœur, la statue de la place de la République à Paris".

Le revers est une fleur à cinq pétales marqués de raies blanches pour rappeler la couleur du ruban, et chargée de cinq épis de feuilles d’olivier pour symboliser la valeur de la paix au sein de la République.

Au centre, une médaille bordée de bleu, chargée de la devise "Liberté-Egalité-Fraternité" et au cœur, deux drapeaux français croisés.

Le ruban blanc mesure 4 cm de large pour être précis.

Quand seront-elles décernées?

C'est encore la grande inconnue.

Une fois les dossiers déposés par les victimes et familles de victimes, ils seront étudiés et les médailles attribuées par décret par le président de la République.

L'Etat pourrait profiter des différentes commémorations de chaque attentat pour les remettre.

Pour bénéficier de la médaille, les victimes et familles de victimes doivent déposer un dossier à partir de maintenant. 


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres